Château-Chinon : au lycée François Mitterrand, deux ans de formation pour décrocher le CAP des arts du bois

A Château-Chinon, au lycée des métiers François Miterrand, il existe une formation unique en France : un CAP des arts du bois en 2 ans, qui regroupe trois spécialités : sculpture, tournage, et marqueterie.

Le "Joker" fait en marqueterie, une pièce unique réalisée à Château-Chinon, remarquée à Paris en finale du prix "Avenir Métiers d'Art"
Le "Joker" fait en marqueterie, une pièce unique réalisée à Château-Chinon, remarquée à Paris en finale du prix "Avenir Métiers d'Art" © FTV Tiphaine Pfeiffer

C'est une spécialité qui nécessite de la minutie, de l'habileté et un certain sens du détail. Le CAP permet d'atteindre un emploi dans le domaine de la restauration, dans le domaine du prototypage chez des stylistes ou les créateurs de mobilier contemporain.
Cette formation permet de compléter le métier d’ébéniste.
Elle s’exercera le plus souvent chez un artisan ou dans le cadre d’une entreprise de petite ou moyenne importance.

Des projets menés sur deux ans

Ils sont un groupe d'élèves à travaillers sur une commande pour le musée des Anis de Flavigny-sur-Ozerain : la reproduction, en marqueterie, d'une ancienne affiche.
Le travail est un minutieux assemblage de pièces de bois collées sur l'envers, dont le résultat ne sera visible sur l'endroit, qu'une fois terminé. 

Jérôme Diebold, professeur de marqueterie au Lycée F.Mitterrand explique la spécificité de cette formation :  « En France, nous sommes moins de 10 établissements à proposer cette spécialité. Souvent, c'est associé à du mobilier ancien, mais ça reste un décor de surface, donc tout à fait compatible avec des décors contemporains ».

Une élève en 1ère année, Léonie, explique la méthode de découpage des pièces de bois :  « Le bois qu'on utilise, il est très très fin et fragile, donc pour pouvoir le découper sans qu'il s'abime, il faut le maintenir entre deux plaques de médium ».
Olivia, en 2e année, ajoute que pour la découpe,  «  C'est très souvent qu'on est obligé de recommencer des éléments [...] c'est du travail et de la répétition pour réussir venir découper au bon endroit et obtenir des pièces qui vont venir se jointer parfaitement »

La technique de l'ombrage

Nolwenn Dantan maîtrise l'ombrage à la perfection. 250 heures de travail pour réaliser un lutin, c'était un thème imposé, avec lequel elle a remporté le Prix National 2020 du Meilleur Apprenti en Marqueterie. 
Nolwenn Dantan, maintenant ancienne élève et 1er prix national 2020 MAF explique la méthode utilisée : « j'ai créé un cache à partir d'un morceau de bois que j'ai découpé, et j'ai déposé dessus du sable chaud, pour pouvoir crééer ces ombrages sur le fond. Là, les mains sont légèrement ombrées sur le bas, pour pouvoir créer les volumes, le chapeau aussi sur cette partie-là. En fait, quasiment sur toutes les pièces."

Un thème imposé : un lutin, avec un travail sur les ombrages pour donner du relief au personnage
Un thème imposé : un lutin, avec un travail sur les ombrages pour donner du relief au personnage © FTV

De la marqueterie ... à la peinture

Une oeuvre, présentée, par Diego Garcia-Ripoll, ancien élève, représente un portrait de Gérard Dépardieu. «  Une peinture en bois », c'est le nom du procédé utilisé pour le portrait. Ce sont les différents matériaux et leurs caractéristiques qui vont restituer tous les détails. Diego précise certains aspects du tableau : « On a du noyer pour l'iris, de la nacre pour la pupille, et de l'os pour le petit reflet qui apporte de la lumière. C'est un travail qui a duré 600 heures."

Le reportage de Caroline Jouret et Tiphaine Pfeiffer
Intervenants :

Journée portes ouvertes au lycée F.Miterrand CAP Métiers des Arts du Bois

 

Qu'est-ce-que le CAP des Arts du Bois

Ce CAP permet d'acquérir les techniques artisanales traditionnelles du travail du bois pour créer, reproduire ou restaurer des objets, des éléments décoratifs ou du mobilier. L'enseignement porte également sur le dessin d'art, le dessin technique et l'histoire des styles.

Le sculpteur ornemaniste réalise, à partir de croquis, l'ornementation de meubles, des éléments de décoration pour l'architecture intérieure (boiseries, manteaux de cheminée, portes, balustrades) ainsi que des objets décoratifs (pendules, pieds de lampe...). À partir d'une commande, il esquisse le motif, puis confectionne un modèle en plâtre avant de passer à la réalisation proprement dite. Il met alors en forme les volumes et sculpte les détails.

Le titulaire du CAP peut travailler dans un atelier artisanal ou dans un atelier de fabrication haut de gamme. L'habileté manuelle est indispensable pour exercer ce métier, même si elle ne se développe réellement qu'au fil des années.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie