• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le film Colette de Wash Westmoreland : l'événement-cinéma en Bourgogne

Affiche de Colette de Wash Westmoreland / © Mars film
Affiche de Colette de Wash Westmoreland / © Mars film

La vie de l'écrivain Colette, née dans l'Yonne, est portée à l'écran par le réalisateur Wash Westmoreland. Le film sorti mercredi 16 janvier 2019 dresse le portrait d'une femme rebelle et talentueuse.

Par Tiphaine Pfeiffer

Gabrielle Sidonie Colette a désormais son film.
Le réalisateur Wash Westmoreland, passionné par l'écrivaine icaunaise depuis près de vingt ans, signe une ode à l'auteure de Claudine, Chéri et Gigi.

Intitulé simplement Colette, le film du réalisateur britannique raconte l'époque-charnière pendant laquelle Colette vit avec Henry Gauthier-Villars, dit Willy.
Elle le rencontre en 1893 alors qu'il a quatorze ans de plus qu'elle.

Conscient de son talent, son époux l'autorise à écrire à condition qu'il signe ses romans à sa place.
Naissent alors les "Claudine".
Leur succès incite Colette à s'émanciper et à écrire sous son nom.
 

Un exemple d'émancipation


L'actrice Keira Knightley prête ses traits à Colette, âgée de 19 à 34 ans.
Elle dit de Colette : "Je l'ai tout simplement trouvée géniale. J'ai trouvé le personnage fascinant et la relation entre Willy et elle, fascinante. "

Le film aborde aussi la grande liberté de Colette, au début du XXème siècle, qui entretient une relation avec Mathilde de Morny, marquise de Belbeuf, connue sous le nom de Missy, qui s'habillait et se comportait comme un homme.
Cette femme, importante, dans la littérature française est aussi un exemple d'émancipation féminine.
 
Keira Knightley dans Colette de Wash Westmoreland / © Mars Film
Keira Knightley dans Colette de Wash Westmoreland / © Mars Film
 

L'écriture et le tournage

Wash Westmoreland et Richard Glatzer, son compagnon, ont écrit la première version du scénario en 10 jours en France, dans un manoir du XVème siècle à la campagne.
Ce scénario et leur passion commune pour Colette convainquent Anne de Jouvenel, la petite-fille de Colette, sa légataire, de les autoriser à utiliser officiellement tous les textes de Colette qui figurent dans le scénario.

Le tournage ne s'est pas déroulé en France, à l'exception de quelques jours à Paris.

Le Paris de la Belle époque a été reconstitué en Hongie, à Budapest et en studio.
 
Keira Knightley sur le tournage de Colette de Wash Westmoreland / © Mars Film
Keira Knightley sur le tournage de Colette de Wash Westmoreland / © Mars Film

Quant à la Puisaye, si chère à Colette, elle a été reconsituée en Angleterre, dans le Northamptonshire et l'Oxfordshire.

Mais, à Saint-Sauveur-en-Puisaye, malgré cette infidélité du réalisateur, on se réjouit de cette mise à l'honneur de l'enfant du pays.
 


Découvrez la bande-annonce de Colette de Wash Weestmoreland


Le réalisateur Wash Westmoreland reconnaît avoir pris quelques libertés avec la vérité historique afin de rendre le récit plus palpitant, notamment en terme de chronologie.
La rencontre entre Colette et Missy a été décalée dans le temps. 

Il a également modifié la morphologie de certains personnages mais il revendique cette liberté en s'inspirant de son héroïne : "A l'époque de Colette, on s'affranchissait des règles et des conventions sociales, on s'ouvrait au monde. Du coup, le casting du film devait s'en faire l'écho..."

Pour les puristes, une solution : visiter la maison natale de Colette et son joli musée à Saint-Sauveur-en-Puisaye.

L'avis des spectatrices


Une dizaine de spectatrices se sont présentées dès la première séance au cinéma Darcy de Dijon.

Elles ont diversement apprécié le film mais ont toutes été impressionnées par la personnalité incroyable de Colette.
Le film la présente comme indépendante et libre; tour à tour, romancière et actrice de music-hall.
Elle est toujours restée fidèle à la Puisaye et amoureuse de la nature. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Stéphane Jobard s'exprime à l'issue du match

Les + Lus