Confinement : déplacements, écoles, commerces, parcs, rassemblements, ce qui est autorisé ou non

Publié le Mis à jour le
Écrit par S.L.

Le Chef de l'Etat a annoncé un nouveau confinement à compter de ce vendredi 30 octobre et jusqu'au premier décembre au moins. Si l'esprit reste le même qu'au printemps dernier. Plusieurs changements sont à noter.

Le confinement s'applique sur l'ensemble du territoire national à l'exception de certaines collectvités d'Outre-mer. Il débutera ce vendredi 30 octobre et doit durer jusqu'au 1er décembre. Le Premier ministre doit détailler les mesures de restriction ce jeudi 29 octobre à 18h30. Voici ce que l'on sait pour l'instant. 
 

Attestation obligatoire

Comme au printemps, une attestation sera obligatoire pour se rendre au travail, pour des rendez-vous médicaux, pour faire ses courses ou pour prendre l'air a annoncé le chef de l'Etat. 

Elle pourra être utilisée sous format papier ou générée automatiquement sur une application. Pour l'instant, cette attestation n'a pas encore été mise en ligne. Elle devrait néanmoins ressembler à celle actuellement en vigueur pour le couvre-feu. 
 
 

Une heure et 1km pour les sorties

Comme lors du premier confinement, les sorties seront limitées à 1 heure par jour dans un rayon de 1 kilomètre du lieu de résidence.

Cette règle s'appliquera aux sorties pour prendre l'air, pour sortir son animal de compagnie ou pour faire du sport. 
 

Pas de déplacement entre régions

"Vous ne pourrez pas vous déplacer d’une région à l’autre" a annoncé E.Macron. Une exception sera cependant appliquée pour le retour des vacances de la Toussaint. "Il y aura une tolérance durant ce week-end de retour pour que chacune et chacun puisse revenir de son lieu de vacances, pour que les familles puissent s’organiser."

Les frontières à l'intérieur de l'Europe resteront ouvertes, sauf exception. Les frontières extérieures seront fermées. "Bien évidemment, les Français de l’Etranger resteront libres de regagner le territoire" a ajouté le chef de l'Etat. 
 

Les réunions privées interdites

"Les réunions privées en dehors du strict noyau familial seront donc exclues, les rassemblements publics seront interdits" a également annoncé le président de la République. 
 

Les commerces "non essentiels" fermés, les services publics ouverts

Concernant les commerces : les bars et les restaurants, les établissements recevant du public (ERP) et les commerces définis comme "non essentiels" au printemps dernier resteront fermés. 

Une dérogation va d'ors et déjà être accordée aux fleuristes durant le weekend de la Toussaint. Ils pourront rester ouverts jusqu'à dimanche soir. "Les marchés alimentaires resteront ouverts, sauf décision contraire des préfets" a précisé ce jeudi le Premier ministre

En revanche, contrairement au premier confinement, "l'activité continuera avec plus d'intensité". Les guichets des services publics resteront ouverts. Les usines, les exploitations agricoles, les bâtiments et travaux publics continueront de fonctionner.  

Les commerces ne bénéficiants pas de dérogation d'ouvertures ne pourront pas accueillir de public mais pourront cependant continuer à fonctionner pour honorer des retraits de commande ou des livraisons. 

Concernant les fermetures de commerces, un point d'étape sera fait d'ici 15 jours. "Si, d’ici 15 jours nous maitrisons mieux la situation, nous pourront réévaluer les choses" promet Emmanuel Macron, laissant la porte ouverte à la réouverture de certains commerces. 
 

Le télétravail "partout où c'est possible"

Mercredi soir, Emmanuel Macron lançait un appel pour déployer le télétravail "partout où c'est possible".

Ce jeudi matin, Jean Castex précise : " Dans le secteur privé, toutes les fonctions qui peuvent être télétravaillées doivent l’être 5 jours sur 5. Cela sera inscrit dans le Protocole national en entreprise qui sera mis en ligne ce soir, dans le cadre d’un dialogue social dont je salue ici le haut sens des responsabilités. Dans les administrations publiques, pour tous les agents dont les missions peuvent être totalement ou principalement exercées à distance, le télétravail se fera 5 jours sur 5."
 

Crêches, écoles, et secondaire ouverts, universités fermées

"Nos enfants ne sauraient être durablement privés d’instruction, d’éducation, de contact avec le système scolaire. Trop de conséquences, trop de dégâts, en particulier pour les plus modestes" a jugé Emmanuel Macron

Par conséquent, contrairement au premier confinement, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées resteront ouverts "avec des protocoles sanitaires renforcés". Ce jeudi matin, devant l'assemblée nationale, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé que "le port du masque est étendu aux enfants de primaire dès l'âge de 6 ans". Jusqu'ici, il n'était obligatoire qu'à partir du collège. 

Les services périscolaires devraient également continuer de fonctionner a annoncé le chef du gouvernement. Ce sera le cas par exemple pour les centre de loisir du mercredi. 

En revanche, les facultés et les établissements d’enseignement supérieur assureront des cours en ligne  et devraient rester fermer durant tout le confinement. "Seuls les travaux pratiques pourront, dans des conditions spécifiques, être maintenus dans les établissements" a ajouté le Premier ministre ce jeudi. Les restaurants universitaires pourront rester ouverts pour des repas à emporter. 
 

Les Ehpad devraient rester ouverts

"Pour éviter que ne se nouent des drames humains où des personnes en fin de vie se retrouvent totalement isolées, les visites en maison de retraite ou en EHPAD seront cette fois autorisées dans le strict respect des règles sanitaires" a annoncéEmmanuel Macron. Il n'a toutefois pas précisé si la règle d'ouverture s'appliquerait à l'ensemble des visites. 

Des règles plus souples devraient également être annoncées pour les personnes en situation de handicap. 

Enfin, durant le premier confinement, les cimetières avaient été fermés. Ce ne devrait plus être le cas. "Quant aux cimetières, en cette période marquée par la Toussaint, ils demeureront ouverts, et je veux que nous puissions continuer à enterrer dignement nos proches."
 

Parcs et jardins ouverts

Si les cimetières demeureront ouverts, les parcs et les jardins le seront également a annoncé ce jeudi matin le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, tout comme les forêts et les plages. 

Au printemps dernier, leur fermeture avait suscité une large incompréhension.
 

Les cérémonies religieuses suspendues sauf les obsèques et mariages

Pour les obseques, une jauge maximale de 30 personnes sera appliquée. Pour les mariages, elle sera limitée à 6 personnes. 
 

La culture 

Comme les autres établissements recevant du public, les salles de cinéma, les théatres et les sales de spectacle seront fermés. Seules seront maintenues les activités de production. Pour la culture, nous autorisons le travail préparatoire aux spectacles, les répétitions, les enregistrements et les tournages afin de préparer les activités de demain.
 

Pas de sport amateur

Les salles de sport et les clubs de sport amateur vont cesser leur activité. En revanche le sport professionnel pourra continuer. "Pour le sport, les entraînements et les compétitions professionnelles pourront se poursuivre."