Confinement de l'Ile-de-France : quels impacts pour les Icaunais ?

12 millions de Franciliens seront confinés à partir de samedi soir. Quelles répercussions cela aura-t-il pour les navetteurs de l'Yonne ? 

En cette journée de grève, la journée commence mal pour ces navetteurs : le TER direct Sens - Paris est annulé.
En cette journée de grève, la journée commence mal pour ces navetteurs : le TER direct Sens - Paris est annulé. © France 3 Bourgogne

La nouvelle est tombée comme un couperet : le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi 18 mars 2021, presque un an jour pour jour après le 1er confinement, que 16 départements seraient confinés. A partir de samedi à 19h, il sera interdit pour tout habitant de l'Ile-de-France de quitter la région "sauf motifs impérieux et professionnels". "Les déplacements inter-régions devront être réduits au minimum" a ajouté le Premier ministre.

Cette phrase a provoqué l'inquiétude de Cynthia Kimberley. Elle, qui habite à Valléry, dans l'Yonne, pourra-t-elle encore se rendre librement à Paris ? Cette navetteuse est en télétravail entre 3 et 4 jours par semaine depuis quelques mois, mais son mari se rend tous les jours en région parisienne.

Lorsque j'ai entendu cette phrase, je me suis demandée : mais comment va-t-on s'organiser ?

Cynthia Kimberley navetteuse

Depuis mars dernier, cette Icaunaise a constaté la baisse du nombre de trains. Elle craint, une fois encore, que "l'offre de service soit réduite". "Aux heures de pointe, il y a encore des TER depuis Sens mais, en période creuse, ils ont presque tous été supprimés" précise-t-elle.

Porte gare TER
Porte gare TER © IP3 PRESS/MAXPPP

Jointe par téléphone, la SNCF ne peut pas encore dire précisément quel impact aura ce confinement. Une réunion au sommet, entre la direction de la SNCF et les minitères concernés, se tenait ce vendredi matin pour préciser les modalités de mise en place des annonces gouvernementales.

Nous nous sommes toujours adaptés aux nouvelles directives. Le travail reste de toute façon une clause suspensive au confinement.

Service communication de la SNCF Bourgogne Franche-Comté

A 13h30, un communiqué national précise la manière dont la SNCF va adapter son offre de transport en fonction des besoins : "Les prochains jours permettront d’observer l’évolution des besoins de déplacements des voyageurs, avant d’adapter, le cas échéant, l’offre de transport proposée pour y répondre" dit-il.

Concernant le TGV, il suffit de regarder le site internet. Certes, pour ce week-end, les réservations ont bondi de 20% mais la semaine prochaine sera déterminante. Pour le TER, des comptages dans les gares et les trains seront effectués dès la semaine prochaine. Le communiqué précise : que le plan de transport sera adapté  "avec chaque autorité organisatrice", "en fonction de l’observation des besoins de déplacement".

De nouvelles attestations ?

Pourra-t-on traverser l'Ile-de-France pour se rendre dans une autre région ?

La SNCF apporte une première réponse : "Les correspondances continuent d’être assurées par SNCF pour les voyageurs transitant par un département faisant l’objet des nouvelles mesures sanitaires, en particulier la région parisienne." Le billet faisant foi.

Petit motif de satisfaction pour Cynthia : le report du couvre-feu à 19h lui permettra de voyager dans les horaires autorisés. 

Quoi qu'il en soit, elle nous confesse n'avoir jamais été contrôlée : "Je discutais ce matin avec des navetteuses qui font le trajet chaque matin et n'ont pas non plus été contrôlées une seule fois en un an" nous dit la jeune femme.

Contrôle de la police nationale à la gare SNCF de Lyon le 20 Mai 2020
Contrôle de la police nationale à la gare SNCF de Lyon le 20 Mai 2020 © Maxime Jegat/PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Moins de trains, plus de contrôles ?

Y aura-t-il des vérifications d'identité dans les gares ? Des actions coup de poing comme au printemps dernier ? 

Ni la SNCF ni les préfectures ne sont en mesure de nous répondre à l'heure qu'il est. Chaque annonce gouvernementale est suivi d'un temps de concertation avec les acteurs de terrain pour élaborer les modalités d'application.

Cette journée devrait apporter quelques réponses aux interrogations que les Icaunais et les Bourguignons se posent.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports covid-19 santé société confinement : conseils pratiques