Le conseil départemental du Doubs débloque des moyens supplémentaires pour les EHPAD

Le conseil départemental du Doubs a dévoilé, ce lundi 20 janvier, son projet pour les Etablissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD). Davantage de moyens et davantage de places devraient être mis en place courant 2020.

Le plan du conseil départemental du Doubs concernera les 32 EHPAD présents dans le Doubs.
Le plan du conseil départemental du Doubs concernera les 32 EHPAD présents dans le Doubs. © France 3 Franche-Comté
Le conseil départemental du Doubs a dévoilé, ce lundi 20 janvier, son projet pour les Etablissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD). Le Département veut donner "une grande bouffée d'oxygène" pour l'aide et la prise en charge des personnes âgées. Le plan évoque notamment une "mobilisation exceptionnelle en faveur des personnes âgées" : plusieurs millions d'euros devraient être débloqués, notamment pour favoriser les innovations numériques au sein des établissements.

En 2018, un premier plan de soutien de 10 millions d'euros était notamment destiné à améliorer la prise en charge des résidents. Cette année, 202 places supplémentaires devraient être ouvertes à court terme dans les EHPAD du Doubs. Et, 350 autres places devraient être disponibles pour les solutions intermédiaires entre domicile et EHPAD.

Entre autres, le plan du département prévoit :

"Les salaires continuent de poser un problème"

Pour Willy Cadet, président du réseau associatif ADMR dans le Doubs, les 1,2 millions d'euros pour les aides à domicile sont une excellentes nouvelles et pourront participer au financement d'équipements comme les moyens de transport. Selon lui, le "département du Doubs est à la pointe en matière d'aides aux personnes âgées".

"Ce sont des annonces que l'on accueille avec beaucoup d'intérêt", se réjouit Samuel Robbe, directeur de l'établissement Laurent Valzer à Montferrand-le-Château, avant d'expliquer les effets du plan : "Cette augmentation de 10 % pour un établissement comme le nôtre peut représenter jusqu'à trois postes d'aides soignants."

L'augmentation de l'investissement va nous permettre, dans le cadre de rénovation, de pouvoir dédoubler des chambres. On pourra ne plus avoir de chambres doubles. Cela nous permettra également d'améliorer le confort de nos résidents par rapport à l'isolation thermique.

Si Samuel Robbe se dit satisfait des moyens supplémentaires mis en place dans la formation d'aides-soignants, il regrette que les rémunérations ne soient pas revalorisées : "On manque cruellement de soignants. Le plan devrait nous permettre de mieux accompagner les personnes qui n'étaient pas formées vers une bonne qualification. Mais les salaires continuent de poser un problème dans les EHPAD. Nous attendons que des crédits supplémentaires soient mis en place par le gouvernement pour nous permettre d'augmenter les salaires."

Dans le Doubs, 50 000 personnes sont âgées de plus de 75 ans, ce qui représente plus de 9 % de la population.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société personnes âgées famille