Coronavirus : ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de l'ARS

L'agence régionale de Santé a fait un nouveau point sur la situation épidémique en Bourgogne Franche-Comté. La situation globale se stabilise mais les chiffres se détériorent dans certains secteurs. C'est le cas en Côte d'Or et en Saône-et-Loire notamment. 

Pierre Pribile, directeur de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.
Pierre Pribile, directeur de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté. © JC Tardivon/MaxPPP
« La situation continue à se détériorer » avertit Pierre Pribile. A l’échelle régionale, le taux d’incidence hebdomadaire plafonne autour de 60 cas positifs pour 100 000 habitants. Le taux de positivité approche des 6% mais reste en dessous de la moyenne nationale. Mais ces chiffres qui pourraient paraître positifs sont à relativiser. Le nombre de test réalisés dans la région a baissé (40 000 contre 50 000 il y a une quinzaine de jours). Surtout, la situation est très variable selon les territoires.
 

La Côte d’Or, département le plus touché

« La Côte d’Or reste le département le plus touché » confirme le directeur de l’ARS. Le taux d’incidence hebdomadaire dépasse les 100 pour 100 000 habitants. Indicateur particulièrement inquiétant, la situation des plus de 55 ans qui se dégrade sensiblement. Le taux d’incidence y dépasse désormais le 60 cas positifs pour 100 000 habitants « C’est un avant signe de difficultés hospitalières à venir » indique Pierre Pribile.

A l’échelle du département, ces chiffres sont tirés par la situation sanitaire au sein de la métropole de Dijon. Le taux d’incidence global y est désormais supérieur à 150 cas positifs pour 100 000 habitants alors que le taux de positivité atteint 9%. Des indicateurs au-dessus des seuils fixés pour le déclenchement de l’alerte renforcée. « On est proche des seuils, un peu au-dessus. A l’heure où on se parle, les seuils sont effectivement dépassés. On est même vraiment au-dessus pour les plus de 65 ans » reconnait Pierre Pribile, laissant entendre un possible classement en alerte renforcée dans les jours à venir.
 
 

Situation inquiétante pour les personnes âgées en Saône-et-Loire

Deuxième département le plus touché en Bourgogne Franche-Comté, la Saône-et-Loire. La situation est jugée « inquiétante » dans le département avec 90 cas positifs sur 100 000 habitants. Sur 150 hospitalisations dans la région, 50 sont en cours en Saône-et-Loire souligne l'ARS. « Plus qu’ailleurs, le virus circule chez les plus de 55 ans en Saône-et-Loire » remarque Pierre Pribile.

Viennent ensuite l’Yonne (60 cas pour 100  000 hab.), le Doubs (50/100 000) et le Jura. Deux départements ont vu leurs indicateurs repasser en dessous du seuil d’alerte : la Nièvre (30/100 000) et le Territoire de Belfort (40/100 000) ajoute l’ARS. Enfin la Haute-Saône est le département le moins touché à l’heure actuelle.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société