Coronavirus : Confinement, rues vides, contrôles de police, silence... les communes de Franche-Comté en mode pause

Ce mardi 16 mars, à 12 heures, la France est entrée pour une durée de 15 jours au moins en confinement. Objectif : restreindre les contacts et freiner la propagation du virus. Récit de cette journée avec vos photos et vidéos en Franche-Comté.

► Envoyez-nous vos photos, infos sur notre messagerie Facebook.


Besançon, 9h, centre ville

Notre équipe de reportage est allée à la rencontre des Bisontins. Sur la place du marché, on prend ses distances et on commence à réfléchir à ce que sera la vie en mode "confinés".
"On a la chance d'habiter à la campagne", ce sera moins dur témoigne une passante.
Pour se déplacer désormais, il faut avoir avec soi l'attestation de sortie obligatoire.
 
 



Besançon, gare Viotte 12h



Dole, Jura
Melchior à 12h30 nous a fait parvenir cette photo des rues de la ville désertés.


13h30,  les rues de Besançon désertées
 
14h, les premiers contrôles de police à Audincourt dans le Doubs
14h15, silence dans les rues de Lons-Le-Saunier

Confinés, connectés mais le réseau sature pour certains télétravailleurs


Confinés ? Pas tous. Certains sont au travail, ne les oublions pas

 




Cette période de confinement, ces restrictions de déplacement, vous en pensez-quoi ?

Sur notre page Facebook ce mardi, vous êtes nombreux à échanger sur les mesures mises en place par le gouvernement.

Marie Francoise estime que tous les citoyens n'ont pas pris les précautions nécessaires ces derniers jours :  "Vous auriez respecté les consignes au début, aujourd'hui on n'en serait pas là, mais nous les Français nous sommes toujours plus malins que les autres. Je remercie tout ceux qui sont sortis dans les parcs dimanche, ils n'ont pas compris l'ampleur de la catastrophe".

Virginie estime que les mesures sont insuffisantes.  "Continuer d'envoyer les gens au travail et une erreur, ce qu'il faut c'est un confinement... là ce n'en est pas un ! On a déjà pris du retard et il cherche encore à protéger quoi ??? La production. Le discours de Macron m'a désolée, les soignants manquent de tout, les Ehpads n'ont pas de masques. La santé n'a jamais été sa priorité ,elle ne l'est toujours pas et ses erreurs vont coûter des vies" lance t-elle.

Angelique doute de tout ce qui se met en place : "Ça sert à rien puisque les gens vont travailler, le virus va continuer à circuler pourquoi ne pas choisir la solution italienne le confinement total ?" se questionne-t-elle.

Véro regrette le vocabulaire employé par le Président de la République :  "Le discours de Macron n'était pas clair du tout ! Il aurait du dire clairement le mot "confinement" que "nous sommes en guerre !".

Prunelle  en appelle à la sagesse : "Aujourd'hui nous sommes tous responsables des uns et des autres. Soutenons nous les uns les autres au lieu de critiquer".

Enfin Barbara fait partie de celles et ceux à qui les restrictions sociales ne vont pas trop manquer :  "Moi je suis trop contente de rester chez moi sans aucune culpabilité. Et j'adore l'idée de ne pas être obligée de supporter les autres humains. Vive les vacances" écrit-t-elle sur  notre page.