Coronavirus Covid-19. Fausses entreprises de désinfection, faux gendarmes : les bons gestes face aux arnaques

© François Vignola - MaxPPP
© François Vignola - MaxPPP

Des entreprises de désinfection qui frappent à votre porte, des gendarmes qui se présentent à votre domicile pour contrôler votre attestation de déplacement... Avec le coronavirus Covid-19, les arnaques sont légion. Voici quelques conseils pour ne pas se faire piéger.

Par Baptiste Galmiche

En ces temps de confinement, le coronavirus Covid-19 donne de nouvelles idées aux escrocs. De prétendus agents des forces de l'ordre se présentent au domicile de nombreux citoyens pour, disent-ils, contrôler la conformité des attestations de déplacement dérogatoire. Prétextant des erreurs dans le remplissage de votre formulaire, ils vous demandent de l'argent.
 

Impossible : "Aucun agent des forces de l'ordre ne vous demandera de présenter votre attestation dérogatoire chez vous", précise le capitaine Dimitri Gillet, de la Région de gendarmerie Bourgogne-Franche-Comté. Ces attestations ont été mises en place pour contrôler les déplacements "sur la route, en véhicule, ou à pied", mais en aucun cas directement chez vous.

De plus, "jamais nous ne demandons de paiement en liquide", rappelle-t-il. "Lorsque vous êtes en contravention, c'est un officier du ministère public qui vous contacte par courrier" pour régler votre amende.
 

Entreprises de désinfection


Autre arnaque qui a cours en ce moment : certains escrocs frappent à votre porte pour vous proposer une désinfection de votre logement. Ces agissements doivent vous alerter pour plusieurs raisons. En cette période de confinement, "il est demandé à tous de ne pas se déplacer." Il paraît donc peu probable qu'une entreprise se rende à votre domicile.

Certes, leur motif d'intervention peut paraître crédible, mais il faut garder à l'esprit que "personne ne viendra désinfecter votre maison sans qu'un rendez-vous ait été pris avec vous en amont", précise le capitaine Dimitri Gillet. Et ce, "qu'ils agissent au nom de la mairie, de l'hôpital ou d'une entreprise privée".
 

Appeler le 17


Alors qu'il est demandé à tout le monde de rester chez soi, toute demande d'intervention à votre domicile, qu'elle émane de soi-disant agents de forces de l'ordre, entreprises de désinfection ou personnels soignants, doit éveiller vos soupçons.

La règle est simple : si quelqu'un d'inconnu se présente, "appelez le 17 avant d'ouvrir". Le centre de secours pourra procéder aux vérifications pour déterminer si ce sont effectivement des policiers ou gendarmes en service. Le 17 pourra également demander à une patrouille d'intervenir en cas de doute sur de prétendus personnels soignants ou entreprises de désinfection.
 

On en appelle au civisme


Le 17 doit toutefois être réservé à ce type d'urgences. "Beaucoup de personnes nous appellent pour savoir si, oui ou non, elles ont le droit de faire tel ou tel déplacement", ce qui engorge le service.

Le capitaine Dimitri Gillet rappelle que la brigade numérique, basée à Rennes, doit répondre à ces questions d'ordre pratique. Il est possible de les contacter par messagerie instantanée ou via un formulaire de contact"On en appelle au civisme", conclut-il.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus