Coronavirus-Covid 19 : L'INSEE diffuse le nombre de décès par jour et par département en France

Publié le Mis à jour le

Le nombre de décès diminue au cours de la semaine du 11 au 17 avril 2020 par rapport à la semaine précédente en France et dans toutes les régions de France métropolitaine. 

Au niveau national, le nombre de décès totaux enregistrés à la date du 24 avril 2020 et survenus entre le 1er mars et le 13 avril 2020 est supérieur à celui enregistré sur les mêmes périodes en 2019 ou 2018 :
93 839 décès ont été enregistrés en 2020 en France (soit une moyenne de 2 130 décès par jour)
75 100 en 2019
83 108 en 2018


Le nombre de décès, qui était en moyenne de 1 780 par jour sur la première quinzaine de mars 2020, augmente nettement à 2 210 au cours de la deuxième quinzaine. Il atteint 2 610 décès en moyenne chaque jour entre le 1er et le 6 avril et 2 300 entre le 7 et le 13 avril.

Au cours de cette dernière semaine, le nombre de décès quotidiens (encore susceptible de révisions) poursuit sa diminution, entamée depuis le 1er avril. À noter cependant que le nombre moyen de décès par jour est souvent important en janvier ou février, au moment des épisodes grippaux.

Au cours des cinq dernières années, il a atteint un maximum en janvier 2017 avec une moyenne de 2 200 décès par jour. Au total, le nombre de décès survenus entre le 1er janvier et le 13 avril 2020 s’élève à 202 328. Il est supérieur à celui enregistré sur la même période en 2019 (191 342) ou en 2018 (195 085).

Au niveau régional, l’Île-de-France est la région qui enregistre la plus forte croissance du nombre de décès totaux entre le 1er mars et le 13 avril 2020 par rapport à la même période de 2019 (+ 91 %), suivie par le Grand Est (+ 61 %) et la région Bourgogne-Franche-Comté (+ 24 % environ). Dans toutes ces régions, le nombre de décès est également supérieur à celui enregistré sur la même période en 2018.

Au niveau départemental, onze départements enregistrent un nombre de décès supérieur d’au moins 50 % à celui observé en 2019. C'est le cas notamment du Doubs.

 


La hausse de mortalité constatée entre le 1er mars et le 13 avril 2020 par rapport à 2019 est très légèrement accentuée pour les hommes : + 27 % contre + 24 % pour les femmes. Cette plus forte hausse de la mortalité masculine par rapport à 2019 est marquée notamment en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est.

Parmi les décès enregistrés entre le 1er mars et le 13 avril 2020 en France environ 46 000 ont eu lieu dans un hôpital ou une clinique (soit 51 % des décès enregistrés), 21 000 ont eu lieu à domicile (24 %), 14 000 dans un établissement pour personnes âgées (15 %) et enfin 10 000 dans un autre lieu ou dans un lieu indéterminé (10 %).

On peut enfin citer le Bas-Rhin, le Doubs et la Meuse où le nombre de décès en maison de retraite a plus que doublé sur la période.