Coronavirus : "Koh Lanta infantilisant" ou "rouge pressenti", les réactions face à la carte du déconfinement

A la suite de la présentation jeudi 30 avril de la carte du déconfinement lié à l'épidémie de Covid-19, maires et élus ont réagi par rapport au classement de la région Bourgogne-Franche-Comté : tous les départements sont en rouge.

La carte de déconfinement fait apparaître les départements sous 3 couleurs, en fonction de l'état d'occupation des structures d'hospitalisation et des nouveaux cas
La carte de déconfinement fait apparaître les départements sous 3 couleurs, en fonction de l'état d'occupation des structures d'hospitalisation et des nouveaux cas © FTV François Latour
Une carte de France, dévoilée jeudi 30 avril par le ministère de la Santé, a révélé les départements "en vert", prêts pour le déconfinement du 11 mai, et les départements "en rouge", qui ne regroupent pas les critères nécessaires pour le déconfinement.
Des départements sont aussi provisoirement en orange, indiquant qu'ils sont "en tension".
Cette carte doit être réactualisée chaque soir vers 19h30 par le Ministère de la Santé, en fonction des évolutions des cas par département.
L'objectif est d'arriver à une carte le 7 mai, qui déterminera les règles de déconfinement du 11 mai.
 

En Côte-d'Or, François Sauvadet "pressentait" le classement en zone rouge

Dans un entretien accordé à FranceInfo, François Sauvadet, président du Conseil Départemental de Côte-d'Or (UDI) "pressentait"  le classement en zone rouge du département, et l'a appris "comme tout le monde en regardant la télévision".
La Côte-d'Or "a pris la crise de plein fouet après celle qui a frappé l'Alsace. Sur les 83 Ehpad du département, 60 connaissent des difficultés et ont eu des cas de suspicion de Covid-19 ou des cas avérés avec parfois des situations extrêmement lourdes. Dans un établissement, on a perdu 40 personnes et la moitié des effectifs. Il faut prendre les sujets très sérieusement", a-t-il expliqué.
François Sauvadet, le 25 mars 2019.
François Sauvadet, le 25 mars 2019. © Conseil départemental de la Côte-d'Or.

D'ici au 7 mai, "c'est compliqué" de savoir si le département passera en vert ou pas.
"On voit qu'on arrive à une situation de légère décroissance mais qui reste très tendue" au niveau des urgences et des réanimations "parce qu'on récupère aussi les patients qui viennent des départements environnants comme la Nièvre. Je ne vois pas comment on pourrait passer dans le vert."
Et en commentaire aux erreurs constatées par certains départements , François Sauvadet affirme : "Il faut un système plus décentralisé et connecté au terrain"

Pour Julien Odoul, la carte du déconfinement est "un Koh-Lanta infantilisant"

Le président du groupe Rassemblement National au Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul a tweeté hier que le gouvernement lançait "un Koh-Lanta infantilisant et stigmatisant qui ne répond pas aux priorités réelles."

Alain Lassus contre la reprise de l'école

Dans la Nièvre, département peu touché au début de la crise, on s'attendait à un classement en vert. Alain Lassus, président du Conseil Départemental de la Nièvre (PS), s'était déjà exprimé pour une période de déconfinement plus longue, et avait fait part de sa crainte pour les écoles. Il s'inquiète de la réouverture des écoles le 11 mai. L'ancien médecin et ex-maire de Decize s'exprime :
 "je continue à être résolument contre la réouverture des écoles. C’est prendre des risques inutiles dans un contexte d’impréparation totale. Il s’agit en gros d’une rentrée scolaire en milieu hostile qui n’a pas été préparée ou si peu. Les dates changent tous les jours, les effectifs sont inconnus et surtout, plus grave, aucun protocole n’est à ce jour transmis aux responsables sur les mesures à prendre en cas de suspicion de COVID dans un établissement scolaire."
 
Pour l'instant le ministère de la santé indique que cette carte ne "modifie rien au confinement actuel", et que la carte définitive permettra de faire un déconfinement "différencié département par département", selon le Premier Ministre. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société politique polémique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter