Coronavirus : "un retour à l'école progressif et pas obligatoire" annonce Jean-Michel Blanquer

Au lendemain de l'annonce par le président de la République d'un retour à l'école au 11 mai, le ministre de l'Education nationale précise les choses. Jean-Michel Blanquer, invité ce matin sur France info, annonce que cette reprise sera progressive. 

La réforme des retraites pourrait pénaliser les enseignants.
La réforme des retraites pourrait pénaliser les enseignants. © Lionel Vadam, maxPPP
"L’école ne sera pas obligatoire le 11 mai … ce sera un retour progressif … il va y avoir beaucoup d’aménagement". Au lendemain de l’annonce par le président Macron d’un retour à l’école au 11 mai, le ministre de l’Education national était attendu au tournant. Il apporte ce matin des précisions à nos confrères de France2 et de Franceinfo. 
"Pas question d’avoir des classes bondées" averti Jean-Michel Blanquer. « Tous les élèves ne rentreront donc pas au même moment à l’école. Les modalités précises de cette reprise des cours seront arrêtées dans les deux semaines à venir » a précisé le ministre.
  Ce retour à l'école devra passer par un nettoyage minutieux des locaux, à charge pour les collectivités locales de mettre cette opération en route. Le ministre de l'Education nationale précise également que l'accompagnement des élèves sera très personnalisé avec "un aménagement du temps et des contenus très particulier." 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : école à la maison coronavirus santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter