Coronavirus : pour venir en aide aux entreprises, la CCI de Bourgogne-Franche-Comté lance une plateforme d'entraide

Depuis le début de la crise, les entreprises doivent souvent se réinventer. Mais pas facile de trouver le bon interlocuteur en plein confinement. Pour les aider, la CCI de Bourgogne Franche-Comté a mis en place une plate-forme d'entraide. Elle a déjà enregistré près de 13 000 vues.

La bourse à l'entraide permet aux entreprises régionales de se mettre en lien pour s'échanger des services.
La bourse à l'entraide permet aux entreprises régionales de se mettre en lien pour s'échanger des services. © Site CCI Bourgogne-Franche-Comté
De la peinture au gel hydroalcoolique il n'y a qu'un pas que le coronavirus peut pousser à franchir.
C'est ce qui est arrivé à l'entreprise de Sylvain Madoire. 

Gérant d'une société de fabrication de peinture industrielle basée dans l'Yonne, il fait partie de ceux qui proposent leurs services sur la plateforme entraideentreprises-covid19 mise en place par la chambre de commerce et d'Industrie de Bourgogne-Franche-Comté.

Se fournir en gants, en blouse ou en gel hydroalcoolique...

« A la base, on est fabricants de peinture industrielle mais on s’est mis à faire des gels hydroalcooliques et des désynfectants car des clients nous l’ont demandé » explique Sylvain Madoire.

Dès la fin du mois de février, l'entreprise se lance dans la préparation des gels. « La production de peinture commençait à se casser la figure alors j’ai demandé à mes gars si cela les intéressait. Ils ont tous été d’accord » explique-t-il.

Après avoir demandé la formule du gel hydroalcoolique à son chimiste, l’entreprise commence à pouvoir honorer ses premières demandes : la gendarmerie, les pompiers, la communauté de communes, la ville de Sens, etc. Très vite, la production est lancée. La plateforme de la CCI permet aujourd'hui de toucher un plus large public. « Les demandes vont de 5 jusqu’à 200 litres pour certains clients. Je préfère servir une multitude de clients en petites doses plutôt que le contraire » développe le chef d'entreprise.
 

Une centaine d'offres déjà en ligne


Sur cette bourse d'entraide, il existe ainsi une centaine d'annonces permettant aux entreprises de se mettre en lien. Elles comptabilisent plus de 13 000 vues. Les annonces les plus courantes relèvent souvent de besoins de protection comme des blouses, des masques ou encore des écrans en plexiglace pour protéger les visages. 

Du côté de la CCI, on explique : " on s’est rendu compte qu’il y avait des besoins non satisfaits en sous-traitance, pour du matériel ou encore dans d’autres compétences. "  Chacun peut ainsi déposer son annonce, pour une offre ou une demande, gratuite ou non. "Il y a des dons mais il y a aussi des ventes, chacun fait son business". 
 
© Site internet CCI Bourgogne-Franche-Comté


Des association de soutien aux entreprises

Sur la plate-forme se retrouvent des entreprises, mais aussi des associations qui se proposent de les aider. C'est par exemple le cas de l'association MFQ Bourgogne-Franche-Comté (Mouvement Français pour la Qualité), spécialisée dans l'aide administrative et stratégique aux entreprises. En cette période de crise, l'association met ses services à disposition gratuitement. Sa trentaine de consultants apporte donc un soutien social et administratif aux entreprises adhérentes à l'association.

Camille Vernier est la déléguée régionale de l'association. " On répond surtout à des questions financières et administratives, mais il y a également une aide sociale. L'impact économique de cette crise va toucher beaucoup d'entreprises et de salariés, il y a donc forcément de l'anxiété." 

Dans le monde de l'entreprise comme ailleurs, l'entraide s'oganise. Et elle pourrait durer bien après le 11 mai.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société entreprises économie industrie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter