• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : découvrez le dessous des cartes au casino de Santenay !

Le casino de Santenay, en Côte-d'Or.
Le casino de Santenay, en Côte-d'Or.

Le feuilleton de cette semaine nous fait découvrir la vie dans un casino, celui de Santenay, une commune de Côte-d'Or de 900 habitants seulement. Pourtant, il attire des joueurs venus de très loin. 72 employés travaillent pour que les clients s’amusent.

Par Arnaud Lefevre

Episode 1 : Qui sont les joueurs ?

Santenay est une ancienne station thermale, les curistes y venaient jusque dans les années 90. Si le projet de relance de ces bains peine à se concrétiser, le casino existe bel et bien dans cette ville d'eau. Nous y avons rencontré des joueurs, habitués ou occasionnels. Peu acceptent d’être filmés. L’image des accrocs au jeu est tenace. Une chose est sûre, c’est qu’il y a du monde chaque jour, dès l’ouverture à 10 heures du matin, pour les machines à sous ou la roulette électronique.

Les machines sont de plus en plus perfectionnées, l’informatique les a transformées en véritables jeux vidéo. Elles sont quasiment toutes fabriquées aux Etats-Unis. Pour vérifier que tout se passe bien, en salle, le directeur des jeux et des techniciens ne sont jamais loin prêts à intervenir. On croise aussi bien sûr des croupiers. Ce métier a bien évolué. Fini le temps où les clients leur laissait de gros pourboires. Ils doivent avoir un œil sur tout et travaillent toujours sous la surveillance d’un collègue pour éviter toute tentative de triche.

Le reportage d'A. Lefevre et I. Rivierre avec :
  • Henri Tudela, maire (DVD) de Santenay
  • Magalie Rousselle, directice générale du casino
  • Paul Gautheron joueur et expert en machines à sous
  • Armand Perret, joueur fidèle
  • Jean Carminati, joueur de Black Jack
  • François Marville, croupier


Episode 2 : des métiers au service de la sécurité


Double impératif d’un casino, offrir un décor de jeu irréprochable avec des règles de sécurité très strictes. Pour entrer, il faut présenter une pièce d’identité. Plus de 37 000 personnes sont interdites de jeu en France, à leur demande, pour 3 ans minimum.

Tous les recoins sont surveillés par des caméras, 24 heures sur 24, quand les clients sont là mais aussi aux horaires de fermeture. Dans l’ombre, ont lieu le ménage, la maintenance des machines, la comptée de la recette de la veille. Les techniciens n’interviennent jamais seuls, ils sont toujours accompagnés d’un membre du comité de direction.

Le reportage d'A. Lefevre et I. Rivierre avec : 
  • Sébastien, contrôleur d'entrées
  • Eric Vessot, responsable technique, membre du comité de direction


Episode 3 : une nuit de « mix »


Trois fois par an en moyenne, le casino procède à un mix, un déplacement de machines à sous et l’arrivée de nouveaux modèles. Une nuit au timing serré pour un trvail titanesque. Chaque machine pèse 80 kilos environ et peut coûter plusieurs dizaines de milliers d’euros. Il faut également relier la parc de machines au serveur informatique.

Seuls les techniciens des SFM, les Sociétés de Fourniture et de Maintenance, peuvent intervenir sur la « boîte noire » des machines, là où est installé le programme du jeu. En France, le taux de redistribution d’une machine à sous est d’au moins 85. En clair, pour 100 euros misés, 85 euros sont rendus aux joueurs. Statistiquement, une machine récemment installée est plus jouée, donc plus généreuse aussi !

Le reportage d'A. Lefevre et I. Rivierre avec :
  • Emilie Pallud, responsable marketing
  • Arnaud Guivarch, directeur des jeux
  • Magalie Rousselle, directrice générale
  • Jean-Pierre Russier, technicien d'une société de fourniture et maintenance des machines


Episode 4 : quel avenir pour le casino de Santenay ?


La concurrence est rude non seulement entre les établissements mais aussi avec les jeux en ligne. Le casino cherche donc à renouveler sa clientèle, à attirer les jeunes grâce à des machines à sous sur des thèmes populaires comme les héros de films ou de séries, à la roulette électronique ou avec des évènements comme des concerts dans la partie restaurant. Pendant l’euro de football, par exemple, des soirées entre filles étaient proposées.

Autre exemple, samedi 24 septembre 2016, le casino et la commune organisent le concert d’Hélène Ségara, sous chapiteau. Pour accentuer la partie animation, qui fait partie du cahier des charges, le casino a un projet d’agrandissement.

Le reportage d'A. Lefevre et I. Rivierre avec :
  • Nicolas Lhoste, joueur scientifique
  • Edith Guyot, commerciale
  • Jérôme Broux, chef de cuisine
  • Magalie Rousselle, directrice générale

 

Les casinos en quelques chiffres

La France compte 202 casinos.

  • 8 en Bourgogne-Franche-Comté
  • 4 en Bourgogne : Saint-Honoré-les-Bains, Pougues-les-Eaux, Santenay, Bourbon-Lancy.
  • 4 en Franche-Comté : Luxeuil-les-Bains, Besançon, Salins-les-Bains, Lons-le-Saulnier

Le casino de Santenay en quelques chiffres
72 employés, première entreprise de la commune
2ème casino plus important de Bourgogne
40ème de France en terme de chiffres avec 15 millions d’euros de produit
Appartient au groupe JOA (22 casinos en France)
148 machines à sous
20 métiers
944 interdits de jeu sur le fichier local

Sur le même sujet

Aéromodelisme : des hélicoptères plus vrais que nature

Les + Lus