Accident de car mortel sur l'A6 : le chauffeur mis en examen pour homicide involontaire

Un accident a causé la mort d'une adolescente de 14 ans et fait 12 blessés ce dimanche, à hauteur de Chailly-sur-Armançon, près d'Éguilly (Côte-d'Or). Âgé de 63 ans, le chauffeur a été mis en examen pour homicide involontaire. Il n'avait pas d'antécédents judiciaires, précise le parquet.

Au lendemain de l'accident qui a causé la mort d'une adolescente de 14 ans et fait 12 blessés sur l'A6 à hauteur de Chailly-sur-Armançon, près d'Éguilly (Côte-d'Or), le chauffeur de l'autocar a été mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires avec incapacité temporaire de travail, ce lundi 4 février. Il a aussi été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de conduire tout véhicule de transport collectif et d'entrer en relation avec les victimes de l'infraction.

Âgé de 63 ans, le conducteur réside à Gap et n'avait pas d'antécédents judiciaires, précise le parquet. Le procureur a sollicité son placement sous contrôle judiciaire et l'interdiction de conduire tout véhicule de transport collectif.

Pas d'anomalie dans les temps de conduite ou l'état du véhicule

"Les premières constatations laissent à penser que le véhicule, pour une raison encore indéterminée, s'est déporté sur la droite de la chaussée, mordant l'accotement, avant de se déporter", écrit le procureur de Dijon dans un communiqué de presse.

À LIRE AUSSI : Accident mortel de car sur l'A6 : ce que l'on sait

Les investigations menées sur l'autocar "ne permettent pas à ce stade de constater d'anomalie dans les temps de conduite ou l'état du véhicule", précise le parquet. Les tests d'alcoolémie et de stupéfiants du conducteur placé hier en garde à vue se sont révélés négatifs. Le conducteur a déclaré qu'il "pensait s'être assoupi" le jour de l'accident.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité