Auxonne : on récolte le safran, véritable or rouge !

Fleur de Safran
Fleur de Safran

C'est une culture peu répandue dans nos contrées : le safran. Une épice que l'on surnomme "l'or rouge" en raison de son prix : 30 euros le gramme. Depuis 2011, un producteur s'est lancé du côté d'Auxonne. Et sa production de safran s'accroît d'année en année. Découverte.

Par Christophe Tarrisse

Lorsqu'on prononce le mot "safran", on pense partir au Maghreb ou au Moyen-Orient. Pourtant, le "Crocus sativus", fleur dont est issue la précieuse épice, se plaît également en France et en Bourgogne, on l'on compte une poignée de producteurs comme Joël Patin à Auxonne en Côte-d'Or.

Pour ce producteur, fin septembre, début octobre, c'est le début de la récolte. Le cycle de vie du Crocus sativus est inversé par rapport aux autres plantes. Les fleurs ne vivent que 24 heures, il faut les cueillir le jour de l’éclosion. Quand on arrive à 130 fleurs, on a un gramme de safran. Joël récolte jusqu'à 6000 fleurs en une seule journée sur 1200 mètres carrés de terrain. Dans ses champs, quelques 12 000 bulbes poussent chaque année.

Et le safran est une épice qui s'arrache. « L'or rouge » s'achète autour des 30 euros le gramme, soit 30 000 euros le kilo. C’est l’épice la plus chère du monde, elle est utilisée dans les plats salés ou sucrés, est commercialisée en circuit court sur les marchés, vendue également en ligne.

La France compte quelques exploitations mais la majorité de la production vient en fait d’Iran, du Maroc ou d’Espagne.

Voir le reportage de Caroline Jouret et Cédric LePoitevin
Récolte Safran Auxonne
C'est une culture peu répandue dans nos contrées : le safran. Une épice que l'on surnomme "l'or rouge" en raison de son prix : 30 euros le gramme. Depuis 2011, un producteur s'est lancé du côté d'Auxonne. Et sa production de safran s'accroît d'année en année. Découverte.

 

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus