• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

En 2008, les Hospices de Beaune avaient échappé à la catastrophe après deux départs de feu

Les Hospices de Beaune ont été touchés en 2008 par deux départs de feu, en avril et en septembre. Une catastrophe avait été évitée avec l'extinction rapide des incendies.

Par M. F.

Lundi 15 avril, la cathédrale Notre-Dame de Paris a été très largement endommagée par un incendie alors que des travaux de rénovation avaient lieu sur le site.

En 2008, deux départs de feu à quelques mois d'intervalle s'étaient déclenchés aux Hospices de Beaune (Côte-d'Or) qui subissaient alors une rénovation. Le bilan des sinistres avait été heureusement bien plus modeste.

Notre reportage du 23 septembre 2008
En 2008, les Hospices de Beaune avaient échappé à la catastrophe après deux départs de feu
Les Hospices de Beaune ont été touchés en 2008 par deux départs de feu, en avril et en septembre. Une catastrophe avait été évitée avec l'extinction rapide des incendies. - France 3 Bourgogne - Maryline Barate, Michel Garnier, Pascal Di Betta, Vincent Foïs


Travaux de soudure

En avril, un feu d'origine chimique était survenu sans faire de dégâts. Quelques mois plus tard, le 22 septembre, le feu avait pris sur une lucarne de la toiture alors que des travaux de soudure étaient en cours. Les flammes, attisées par le vent, avaient léché les poutres du XVe siècle.

Les ouvriers étaient très vite intervenus pour éviter le pire. Seulement 30 mètres carrés de toiture, sur les 20 300 de l'édifice, avaient été touchés. La structure de la charpente n'avait pas été affectée. Les travaux de soudure avaient été un temps suspendus.

Le risque d'incendie est bien sûr un des risques majeurs lors de travaux sur des bâtiments historiques. "Le personnel de surveillance a été sensibilisé à cette crainte. Il veille tout particulièrement sur ce chantier et est amené à faire des rondes régulièrement tous les jours", nous expliquait à l'époque Didier Bouchet, le responsable du musée de l'Hôtel Dieu.

Les Hospices de Beaune ont attiré 430 000 visiteurs en 2018. C'est le monument payant le plus visité de la région.
 
Le reportage d'Arthur Nys, Anthony Borlot et Carlos Zappala :
Interlocuteur : Bruno François, conservateur chargé des collections des Hospices civils de Beaune.

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus