Cet article date de plus de 5 ans

Beaune : l’archevêque de Dijon installe une communauté religieuse dédiée à la statue de l’Enfant-Jésus

A l'occasion de la fête de l'Epiphanie, Mgr Minnerath, archevêque de Dijon, a installé une communauté de religieuses de carmélites chargées  de l’accueil et des hommages à la statue du Saint Enfant Jésus.
La statue de l’Enfant-Jésus, visible dans la chapelle du Carmel, fait depuis quelques années l’objet d’une dévotion importante de la part des croyants de la région beaunoise. Il y a un an, l’archevêque de Dijon, Mgr Minnerath, a donc décidé d’ériger le lieu en sanctuaire et d’y installer une communauté religieuse : les sœurs carmélites de l’Enfant-Jésus, une communauté apostolique venue de Pologne et présente en France depuis 1991.

C’est ce qui s’est passé ce dimanche matin 3 janvier 2016 lors d’une messe à la basilique Notre-Dame puis d’une procession jusqu'au sanctuaire.5 sœurs appartenant à cette nouvelle communauté beaunoise étaient présentes, parmi lesquelles la mère générale des Carmélites de l'enfant Jésus, venue spécialement de Pologne pour la cérémonie.

durée de la vidéo: 01 min 44
Beaune : l’archevêque de Dijon installe une communauté religieuse dédiée à la statue de l’Enfant-Jésus ©France 3 Bourgogne


L’Enfant-Jésus de Beaune est une petite statuette dite « du petit roi de grâce ». Elle a été envoyée par un admirateur à Marguerite du Saint-Sacrement, une jeune beaunoise guérie de troubles psychiques par l’apparition de l’enfant Jésus en 1631. La statuette est installée dans une chapelle érigée en son honneur. Marguerite du Saint-Sacrement et la statuette du petit roi de grâce connurent une vraie dévotion jusqu’à la fin du XIXème siècle. La jeune carmélite est en effet réputée avoir permis, par ses prières, la conception et la naissance de Louis XIV.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société