Beaune : SOS Racisme demande "de tirer toutes les conséquences" après les accusations de racisme contre un élu

Dans une vidéo diffusée mardi 8 février, un homme profère des menaces de mort contre un couple sur fond de propos racistes. L'auteur des menaces serait Philippe Roux, adjoint au maire de Beaune (Côte d'Or). SOS Racisme et l'opposition municipale réagissent. 

© Christoph Dernbach / Maxppp

Un peu plus de deux semaines après la révélation de la vidéo, la suspicion de propos racistes et les menaces de mort prononcées par un adjoint au maire de Beaune prend de l'ampleur. Le 8 février dernier, une vidéo était diffusée sur les réseaux sociaux. On y entend un homme, présenté comme étant Philippe Roux, adjoint au maire de Beaune, prenant violemment à partie un couple. La scène se déroule dans le hall d'accueil d'une résidence hotelière à Chamonix en Haute-Savoie. 

 

"Si ça continue comme ça, je vais m'énerver. Je vais sortir le flingue qui est dans ma bagnole. (...) Tu sais pas qui je suis, putain. Ferme ta gueule ! Parce que tu peux te faire couper demain matin. Alors arrête de faire ton cinéma !" L'élu n'a pas démenti être l'auteur des propos. Selon les auteurs de la vidéo, d'autres propos, non enregistrés, présenteraient un caractère raciste, ce qu'a démenti Philippe Roux auprès de la presse écrite. 

 

Demande de mise en retrait de l'élu

Dans un communiqué daté du 21 février, SOS Racisme Côte-d'Or dit "être scandalisé par cette scène d’autant plus révoltante que les présumées injures et menaces proférées proviennent d’un élu de la République". L'association "soutient et accompagne le jeune couple dans ses démarches juridiques et a, ce jour, adressé au maire de Beaune un courrier lui demandant de tirer toutes les conséquences si Monsieur Philippe Roux venait à être condamné par la justice pour injures racistes", ajoute le communiqué.

Du coté de la mairie, on se refuse toujours à commenter l'affaire. C'est donc l'opposition qui s'exprime. Elue d'opposition écologiste, Carole Bernhard se dit étonnée des accusations de racisme envers cet élu. Elle souligne néanmoins les propos prononcés qui s'apparente à des menaces de mort. "Ces faits là sont incontestables et apparamment, Monsieur Roux ne les conteste pas", constate Carole Bernarhdt. Ce 24 février, elle demande une mise en retrait de Philippe Roux. "La mairie aurait du prendre une mesure conservatoire, pas une démission mais une suspension des activités de l'adjoint au sein de la mairie, le temps que la justice oeuvre." 

Depuis le début de l'affaire, Philippe Roux est resté silencieux. 

 

(Re)voir le reportage 

durée de la vidéo: 02 min 21
Beaune : un adjoint au maire accusé de racisme et de menaces de mort

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique polémique société réseaux sociaux