• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : des salariés de l'hôpital de Beaune manifestent contre le Groupement Hospitalier de Territoire

Manifestation salariés hôpital de Beaune, devant les Hospices, ce jeudi 15 septembre 2016.
Manifestation salariés hôpital de Beaune, devant les Hospices, ce jeudi 15 septembre 2016.

Ce jeudi 15 septembre 2016, une vingtaine de salariés de l'hôpital de Beaune ont manifesté contre le projet de Groupement Hospitalier de Territoire qui prévoit de rapprocher leur site à une douzaine d'autres dont le CHU de Dijon.

Par Maryline Barate

Ces manifestants s'opposaient non seulement à la loi Travail mais surtout à la loi santé de Marisol Tourraine prévoyant des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT). Le 1er juillet dernier, le centre hospitalier de Beaune a obtenu un sursis de l'Agence Régionale de Santé : « (il) sera membre d’un GHT si possible au 1er janvier 2017 et au plus tard le 1er juillet 2017. »

Une mobilisation malgré le sursis obtenu en juillet dernier

Pas de quoi rassurer les personnels grévistes ! Leurs craintes portent sur leur absorption par le CHU de Dijon : peur de perdre des recettes (ô combien importantes en raison de la vente des Vins), peur de perdre des lits et/ou des services... La loi prévoit que les établissements hospitaliers s'unissent dans un bassin de population pour une meilleure coopération : il en existe 135 en France, 11 en Bourgogne. Beaune rejoindrait un groupement d'une douzaine de sites dont le CHU de Dijon, le CH de Semur-en-Auxois, le CH de Montbard, le CH de Châtillon-sur-Seine, le CH de Chaumont et le CH de Langres notamment. 

Une réorganisation critiquée à Beaune mais aussi ailleurs en France

En juin 2016 déjà, une trentaine de personnes, praticiens du secteur public, médecins, citoyens s'étaient réunis devant le palais des Congrès de Beaune pour s'opposer à cette réforme. Alain Suguenot, le député-maire (LR) de Beaune, proteste également contre ce projet. La réforme fait des remous ailleurs en France. C'est le cas notamment au Centre Hospitalier Spécialisé de l'Yonne. Car selon certains opposants, cette réforme hospitalière cache mal une "logique économique" au détriment de la logique sanitaire.

L'interview de Lise Malbec, une sage-femme à l'hôpital de Beaune :
Projet de Groupement Hospitalier de Territoire : des salariés de l'hôpital de Beaune débrayent
L'interview de Lise Malbec, une sage-femme à l'hôpital de Beaune. Avec d'autres collègues, elle s'oppose à ce proejt de Groupement Hospitalier de Territoire qui les rapprocherait du CHU de Dijon, notamment.

A lire aussi

Sur le même sujet

Romenay : un homme, qui avait tué sa mère, a été interpellé après la mort de sa grand-mère et de son père

Les + Lus