Sept blessés après des coups de feu à Beaune : “les investigations se poursuivent”

Sept personnes ont été blessées dans la nuit de dimanche 29 à lundi 30 juillet par des tirs de fusil de chasse à Beaune. / © France 3 Bourgogne
Sept personnes ont été blessées dans la nuit de dimanche 29 à lundi 30 juillet par des tirs de fusil de chasse à Beaune. / © France 3 Bourgogne

Dans la nuit de dimanche à lundi, sept jeunes ont été blessés à Beaune par des coups de feu. Ils dénoncent une attaque raciste. Dans un communiqué, le parquet de Dijon indique que les investigations se poursuivent et que toutes les pistes sont explorées.

Par M. F.

Quatre jours après les coups de feu qui ont blessé sept personnes à Beaune (Côte-d'Or), c'est toujours la stupéfaction dans le quartier Saint-Jacques.

Dans la nuit de dimanche 29 à lundi 30 juillet, une voiture fonce sur un groupe de jeunes installé près du city park du quartier du sud de Beaune autour de 1h30 du matin. Selon des témoins, les occupants du véhicule insultent les jeunes de "bougnoules" et indiquent "qu'ils vont revenir calibrés", avec une arme.

Trois heures plus tard, un autre véhicule revient sur les lieux. Le passager, armé d'un fusil de chasse, tire sur le groupe et fait sept blessés. Depuis, cinq ont pu rentrer chez eux., deux sont toujours hospitalisés.

Pour les jeunes victimes de cette agression, il n'y a pas de doute sur la motivation raciste des auteurs de ces actes. Le parquet de Dijon, lui, reste toujours prudent.
 

"Les investigations se poursuivent"

Joint ce matin par téléphone, le procureur adjoint Thierry Bas indique qu'il y a très certainement eu des propos racistes prononcés au moment de l'agression. Mais pour lui, il faut attendre que les auteurs soient identifiés, interpellés puis auditionnés pour qualifier ces actes.

Dans un communiqué, il précise : "Les investigations se poursuivent : auditions de nombreux témoins, auditions des victimes, exploitation des vidéo-surveillances de la ville de Beaune... afin d'identifier les véhicules et leurs occupants, de déterminer le rôle de chacun et de procéder aux interpellations nécessaires."

Ces interpellation peuvent-elles arriver prochainement ? Le procureur adjoint est confiant. Il précise qu'un grand nombre de policiers est mobilisé sur cette affaire et que l'enquête progresse bien.

Notre reportage du lundi 30 juillet
Beaune : sept blessés, dont un grave, après des coups de feu

L'intégralité du communiqué du parquet de Dijon

Le 30 juillet 2018 à 1h25 du matin, une rixe éclatait entre les occupants d'un véhicule automobile et un groupe de jeunes du quartier Saint-Jacques à Beaune. 

Des insultes à caractère raciste auraient été proférées par les occupants du véhicule. Le véhicule prenait fuite. 

Vers 4 heures du matin, un autre véhicule se présentait sur les lieux. Aucune insulte ni menace n'était proférée par les occupants de ce véhicule. Le passager avant, muni d'un fusil de chasse, faisait feu en direction du groupe de jeunes encore présent sur les lieux, sept blessés étaient dénombrés dont deux sérieusement. 

Le parquet de Dijon confiait conjointement l'enquête à la direction interrégionale de la police judiciaire de Dijon et au commissariat de police de Beaune. 

Des moyens importants tant sur le plan humain que technique sont déployés pour parvenir à une résolution rapide de l'affaire. 

Aucune piste n'est à ce jour privilégiée : règlement de compte, acte de vengeance, action à caractère raciste. 

Les investigations se poursuivent : auditions de nombreux témoins, auditions des victimes, exploitation des vidéo-surveillances de la ville de Beaune... afin d'identifier les véhicules et leurs occupants, de déterminer le rôle de chacun et de procéder aux interpellations nécessaires. 

Thierry Bas, procureur de la République adjoint

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus