Découvrir la Bourgogne en montgolfière

Admirer le patrimoine bourguignon depuis le ciel. Survoler les vignobles de la Côte-de-beaune en montgolfière, un moment hors du temps, tout en douceur.
Prendre de la hauteur pour contempler les paysages bourguignons
Prendre de la hauteur pour contempler les paysages bourguignons © M.IBOUNDA / France3 Bourgogne

S'évader le temps d'un voyage en montgolfière. Entre deux averses, c'est la saison idéale. Un moment suspendu pour admirer un panorama à couper le souffle sur la Bourgogne et sa côte viticole.

Les vignes de Bourgogne vues du ciel
Les vignes de Bourgogne vues du ciel © M.IBOUNDA / France 3 Bourgogne

Pour profiter du paysage, il faut se lever en même temps que le soleil. Avant d'embarquer, il faut bien tout préparer "on vérifie que tout est bien en forme dans le ballon, les poulies, les cordes, on aide le ballon à prendre une belle forme pour pouvoir le gonfler d'air chaud " explique le pilote, Laurent Rommelaere. 

Au total il faut remplir le ballon de 10.000 mètres cube d'air
Au total il faut remplir le ballon de 10.000 mètres cube d'air © M.IBOUNDA / France 3 Bourgogne

Une fois le ballon rempli, c'est le moment de prendre de la hauteur, et de découvrir la région comme vous ne l'avez jamais vue.

D'ici, tout semble s'être arrêté
D'ici, tout semble s'être arrêté © M.IBOUNDA / France 3 Bourgogne

A 700 mètres au-dessus du sol et à une vitesse de quinze kilomètres à l'heure, pour les huit passagers du jour, tout semble paisible. 

C’est plein de couleurs et puis on n’a pas l’impression de vitesse, c’est impressionnant de calme.

Passager de la montgolfière

Se laisser porter par les vents 

A bord, impossible de définir précisément où l'on se dirige. Il faut donc se laisser porter par la nature. Mais Laurent, le pilote sait manier les vents : "on va jouer avec l’altitude et se diriger avec les différents vents présents aux différentes altitudes."

Le seul contrôle qu'on a c'est sur l'altitude, en rajoutant de la chaleur dans le ballon ou en le laissant refroidir pour redescendre.

Laurent Rommelaere, pilote de montgolfière

Au bout d'une heure d'évasion et de découverte, il est déjà temps de redescendre sur terre. Mais aucun doute, ce moment hors du temps restera gravé dans la mémoire des passagers. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie insolite