Festival du film policier de Beaune 2016 : enquêtes criminelles dans les archives beaunoises

Publié le Mis à jour le
Écrit par Patricia Marty

Dans le cadre du 8ème Festival International du film policier, les archives municipales de Beaune jouent au détective et ressortent des placards de vieilles affaires criminelles.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Pendant toute la durée du Festival, les archives municipales vous invitent à jouer au détective. Des enquêtes qui ont défrayé la chronique de 1383 à nos jours, sont sorties des cartons et publiées sur un site internet créé à cette occasion

Ce site, réalisé sous forme de jeu de piste, c'est aussi la possibilité de naviguer dans la ville de Beaune grâce à un plan et découvrir des rues, des lieux peu connus où se sont déroulés ces affaires. De clic de souris en clic de souris, des faits et des détails peuvent attiser la curiosité.


Les archives municipales de Beaune ont commencé à constituer leurs fonds dès l'année 1203, dès lors que la commune a obtenu sa Charte de franchise. Certaines affaires remontent donc au moyen-âge.


L'assassin habite dans le 21


Des attaques à la pioche, des tentatives d'homicide au sabre, des maltraitances suivies de meurtres... Plusieurs affaires qui ont eu lieu à Beaune sont révélées au public. Les archives municipales ont retranscrit les faits et nous laissent découvrir des histoires parfois sordides, parfois un peu cocasses. 

Les originaux des compte-rendus étaient rédigés à la main. Ils sont présentés sur le site après avoir été scannés. Mais certains documents sont consultables directement aux archives beaunoises.


"L'assassin habite dans le 21", c'est surtout une manière ludique de découvrir les archives et le travail des archivistes. Ils conservent des documents parfois très vieux, notamment dans les Fonds anciens. Cela éclaire sur la façon dont la société évolue au fil des siècles et sur le traitement des affaires criminelles, du moyen-âge à nos jours.