Recyclage des bouteilles en plastique : l’entreprise Plastipak en Côte d'Or leader européen

L’usine Plastipak de Sainte-Marie-la-Blanche recycle un tiers des bouteilles plastique en France. Fondée en 1998, elle est associée depuis 2012 à Coca-Cola European Partners France (CCEP). Elle s'impose comme la plus importante usine de recyclage de bouteilles plastique d'Europe. 

L'entreprise Plastipak à Sainte-Marie-la-Blanche près de Beaune recycle des bouteilles pour en créer d'autres.
L'entreprise Plastipak à Sainte-Marie-la-Blanche près de Beaune recycle des bouteilles pour en créer d'autres. © Ph. Jacob

L’entreprise Plastipak de Sainte-Marie-la-Blanche (Côte d’Or) s’impose comme le leader européen dans le recyclage de bouteilles plastique. Fondée en 1998, elle ne compte pas moins de 135 salariés. Son principal client et actionnaire n’est autre que Coca-Cola European Partners France (CCEP) depuis 2012. Le géant du soda souhaite en effet réduire son emprunte carbone en diminuant l’utilisation de plastique vierge.

Une usine leader en France et en Europe

L’entreprise Plastipak achète aux centres de tri des bouteilles plastique triées par les consommateurs. L’objectif est de transformer ces bouteilles en de nouvelles. Ainsi, plus de 60 000 tonnes de bouteilles plastique entrent dans l’usine chaque année. C’est ensuite 48 000 tonnes de nouveaux produits en plastique recyclés qui sortent de l’usine à la suite de leur traitement, soit près d’1,5 milliards de bouteilles. Ils sont ensuite vendus à de nombreux industriels de la boisson, dont Coca-Cola est le principal client. L’entreprise Plastipak de Sainte-Marie-La-Blanche est à l’origine du recyclage d’un tiers des bouteilles plastique Françaises, récoltées sur la moitié du territoire national.

Le processus de transformation

Lorsque les bouteilles en plastique arrivent à l’usine, elles sont tout d’abord triées afin de sélectionner uniquement les bouteilles en plastique clair. Les autres, contenant des colorants, sont envoyées dans d’autres usines. Les produits sélectionnés sont ensuite broyés pour devenir des paillettes. Après un lavage et une fonte à 260°C, des filaments sont obtenus. Ces filaments sont découpés en granulés et purifiés pendant 16 heures. C’est avec ces granulés que sont composés les nouveaux produits en plastique recyclé répondant aux standards de qualité.

 

Nous devons augmenter le niveau de collecte pour pouvoir proposer plus de de bouteilles en plastique recyclées.

 Arnaud Rolland, directeur RSE de Coca-Cola European Partners

La contribution de Coca-Cola European Partners France

"L’entreprise Coca-Cola a investi près de 8,7 millions d’euros afin de développer en France la production de plastique recyclé" explique Arnaud Rolland, directeur RSE de Coca-Cola European Partners. Le géant du soda propose des bouteilles composées à partir de 30% de plastique recyclé. Certaines bouteilles de la marque, à l’instar des produits Honest ou de Fuze Tea, sont d’ores et déjà composées à 100% de plastique recyclé.

« Nous souhaiterions atteindre les 100% sur toutes nos bouteilles d’ici 2030. Certains pays ont déjà atteint cet objectif. En France, le frein se situe sur la quantité de matière disponible. Nous devons augmenter le niveau de collecte pour pouvoir proposer plus de de bouteilles en plastique recyclées » précise Arnaud Rolland. En effet, seulement six bouteilles sur dix sont collectées en France. 

Qu’en est-il en Bourgogne-Franche-Comté ?

Le volume de recyclage des habitants de Bourgogne-Franche-Comté.
Le volume de recyclage des habitants de Bourgogne-Franche-Comté. © Photo : Nleyla Vidal/MaxPPP

En 2019, chaque habitant de la région Bourgogne-Franche-Comté a trié en moyenne 88,8 kg d’emballages ménagers et papiers. La moyenne française se situe à 70 kg. La région est également l’une des meilleures de France en matière de recyclage de papiers. Elle compte en effet deux unités de recyclage de cette matière sur son territoire et trois dédiée au verre.

Une aide de l’État pour le recyclage

L’État a mobilisé une aide de 226 millions d’euros dans le cadre du Plan de Relance. L’objectif de ce plan est notamment de réduire l’utilisation du plastique à usage unique, de favoriser l’emploi du plastique recyclé et d’accélérer le développement du réemploi (appelée aussi « 3R »). L’emploi du logo unique Triman sera obligatoire sur les produits ou leur emballage durant l’année 2021. Les couleurs des poubelles seront également harmonisées sur l’ensemble du pays afin de faciliter les consignes de tri. Un dispositif qui sera effectif d’ici le 31 décembre 2022.

Le Gouvernement souhaite également renforcer le principe du bonus-malus afin d’inciter les producteurs à mettre sur le marché des produits recyclables et qui incorporent des matériaux recyclés. L’objectif de cette démarche est ainsi de proposer des produits en plastique recyclés à un prix inférieur aux autres. Le malus est ainsi appliqué aux produits constitués de plastique vierge.

Véritable enjeu écologique, le recyclage permet d’éviter la production d’1,6 millions de tonnes de CO² chaque année. Alors, que vous soyez nouvel initié ou trieur confirmé, il n’y a pas de petits gestes pour la planète !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société déchets ménagers