Cet article date de plus de 6 ans

Loi sur le renseignement : qui sont les députés bourguignons frondeurs ?

Le projet de loi sur le renseignement a été largement adopté par 438 voix. 86 parlementaires ont voté contre et 42 élus se sont abstenus. Parmi ces rétifs, découvrez les cinq députés bourguignons.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale
L'hémicycle de l'Assemblée nationale © Assemblée nationale
Si l'adoption de ce texte a dépassé les clivages politiques, force est de constater que, parmi les rares opposants au texte, c'est également le cas! Trois députés ont voté contre : l'UMP et maire de Beaune, Alain Suguenot; le député de la Bresse ex-socialiste, Thomas Thévenoud et, plus surprenant, le député PS de Côte-d'Or, Laurent Grandguillaume. Ce dernier assume son choix. Par ce vote, il souhaitait exprimer son inquiétude concernant le respect des libertés individuelles.

Le reportage de Caroline Jouret:

durée de la vidéo: 01 min 15
Loi sur le renseignement; pourquoi le député Laurent Grandguillaume a voté contre?


Se sont abstenus pour ce vote deux autres députés socialistes : Kheira Bouziane et Christian Paul. Le chef de file de l'aile gauche du PS pour le prochain congrès l'avait annoncé sur son blog. Le texte, s'il est adopté, "autorisera le traitement par des sondes algorithmiques de volumes massifs de données de connexion", constate Christian Paul, qui regrette en particulier que le débat parlementaire n'ait pas permis de rejeter le dispositif des "boîtes noires" chez les fournisseurs d'accès internet. "Le projet de loi ne me permet pas, au regard des incertitudes qu’il comporte, un vote positif, mais une abstention ainsi motivée", écrit le député de la Nièvre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique laurent grandguillaume thomas thévenoud parti socialiste