Une première en France, inaugurée en Bourgogne : voici le nouveau centre de surtri des emballages en plastique

C'est à Ruffey-lès-Beaune (Côte-d'Or), ce vendredi 19 janvier 2024, que le premier centre technologique en France 100% dédié au surtri des emballages en plastique a été inauguré. Ce centre permet de recycler davantage d'emballages pour leur donner une nouvelle vie.

Grâce à la simplification du geste de tri, effective sur 98% du territoire, tous les emballages ménagers et les papiers doivent être triés, sans exception. Une fois collectés dans le bac jaune, les emballages en plastique sont envoyés vers des centres de tri. Cette première usine en France de surtri permet donc à certains plastiques d'avoir une nouvelle utilisation.

C'est quoi le surtri ?

Les unités de surtri concernent certains emballages plastiques (Polytéréphtalate d'éthylène, Polystyrène), qui ne sont, aujourd'hui, pas recyclés. Ce sont notamment les bouteilles colorées, les pots et les barquettes qui sont utilisés pour contenir des denrées alimentaires.

"Nous trions sept catégories de plastiques différents dans les balles de plastiques qui sont issues des centres de tri des collectivités", explique Geoffroy Secula, directeur de Bourgogne Recyclage. Environ 30% des plastiques triés ne l'étaient pas auparavant. Ce nouveau centre bourguignon permet un changement d'échelle majeur. Sa capacité de surtri atteint 30 000 tonnes par an.

Un défi technologique

"Notre centre de surtri est un défi technologique, car c'est le premier en France à être opérationnel. Pour trier, nous avons une succession d’une quinzaine de machines de tri optique qui fonctionne avec des faisceaux infrarouges et des rampes de jets d’air qui vont séparer mécaniquement chaque matière. Il y a un contrôle en cabine qui est effectué par environ six opérateurs", souligne le directeur Geoffroy Secula.

Dans quelques années, les pots de yaourt recyclés pourront refaire des pots de yaourt.

Geoffroy Secula, directeur de Bourgogne Recyclage

Tout ce processus permet d’atteindre un taux de pureté entre 90% et 98%, en fonction des matières. "Aujourd’hui, les pots de yaourt permettent de faire des cintres, des pots de fleurs. Mais dans quelques années, ils pourront refaire des pots de yaourt. C’est un retour au contact alimentaire qui est recherché par cette filière de recyclage".

C'est le fruit d'un investissement global de 26 millions d'euros entre Citeo et Bourgogne Recyclage.

Un deuxième centre de surtri, basé à Épinal (Vosges), doit être inauguré prochainement. Un troisième ouvrira à Mende (Lozère) en 2024. Citeo atteindra ainsi un objectif de 70 000 tonnes d'emballages en plastique surtriés par an.

Le recyclage en quelques chiffres

  • 72 Kg/habitant d'emballages ménagés et papiers trié en moyenne 
  • 22 Kg/habitant d'emballages en papier-carton, acier, aluminium et plastique
  • 34,5 Kg/habitant d'emballaged en verre
  • 15,5 Kg/habitants de papiers graphiques ( brochures, prospectus, catalogues, magazines, journaux..)