CARTE. Grève du 19 janvier : en Bourgogne, où ont lieu les rassemblements contre la réforme des retraites ?

Huit syndicats appellent à la grève, jeudi 19 janvier, contre la réforme des retraites. Cet article recense les lieux où des rassemblements sont prévus en Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire et dans l'Yonne.

Le 19 janvier risque d'être une journée de mobilisation comme la France n'en connaît que rarement. Huit des principales organisations syndicales (CGT, FO, FSU, CFDT, SNALC, CFE-CGC, UNSA, Solidaires) ont en effet appelé à la grève contre la très controversée réforme des retraites. Environ 200 points de rassemblement sont prévus en France, dont huit en Bourgogne. 

En Côte-d'Or

  • Dijon, place de la Libération - 14 heures
  • Montbard, place Gambetta - 15 heures

Dans la Nièvre

  • Nevers, bourse du travail - 14 heures

En Saône-et-Loire

  • Chalon-sur-Saône, maison des syndicats - 14 heures 30
  • Mâcon, maison des syndicats - 14 heures 30
  • Montceau-les-Mines, esplanade de la mairie - 14 heures 30

Dans l'Yonne

  • Auxerre, maison des syndicats - 14 heures
  • Sens, place de la mairie - 10 heures

"L'exaspération est totale"

La réforme, dévoilée le 10 janvier dernier par la Première ministre, prévoit notamment le recul de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans et l'allongement de la durée de cotisation. De quoi provoquer l'ire des organisations syndicales et d'une majorité de Français - près de 70% d'entre eux sont en effet opposés à cette réforme, selon un récent sondage paru dans le Journal du dimanche.

"On s'attend à une mobilisation très forte. L'exaspération est totale", soupire Fabian Clément, co-secrétaire FSU 21, la première fédération syndicale de l'enseignement. Dans le primaire, sept enseignants sur 10 seront ainsi grévistes le 19 janvier. "Dans les établissements, les personnes syndiquées sont remontées. Mais il y a aussi les collègues qui sont un peu plus en retrait habituellement qui sont également touchés dans leur chair par ce projet", ajoute le syndicaliste.

Reste que la situation devrait être compliquée dans tous les secteurs. De l'aveu même du ministre délégué aux Transports Clément Beaune, ce jeudi sera "un jeudi de galère, de très fortes perturbations".