Le "petit prince du patrimoine" est mort : Julien Marquis ou l'homme qui "murmurait aux oreilles des châtelains"

Le fondateur de la société des chasseurs de châteaux et spécialiste du patrimoine bourguignon Julien Marquis est décédé. Plusieurs membres de la culture bourguignonne lui ont rendu hommage sur Facebook.

Julien Marquis est décédé d'une maladie grave dans la soirée du 12 mai. Il avait 42 ans. Le créateur de la société Chasseurs de Châteaux, considéré par certains comme le "petit prince du patrimoine", avait créé l'Association "Adopte un Château" et l'entreprise "Chasseurs de Château" pour aider la reprise de ces monuments du patrimoine.

Il est né dans les Hauts-de-Seine mais il a rapidement atterri en Bourgogne. Après avoir obtenu son bac dans un lycée auxerrois, il se lance dans des études sur ces enceintes médiévales, qu'il considère comme sa passion. D'après Dominique Bruillot, éditeur de Bourgogne Magazine, "Il disait qu'il était l'homme qui murmure aux oreilles des châtelains, un accompagnateur de transaction. Dans son temps, il a également créé le financement participatif pour reprendre des châteaux."

Il avait notamment participé aux travaux de réhabilitation du château de Rochefort, près de Montbard ou celui de Châteauneuf-en-Auxois (Côte-d'Or).

Sur les réseaux sociaux, les posts se sont succédé pour rendre hommage à ce passionné de monument. "Tous les amis du château de Meauce sont tristes d’apprendre le décès de Julien Marquis ce matin. Merci cher Julien, tu nous as aidés, remis en cause, accompagnés, secoués, parfois, pour sauver notre monument," lance le château de Meauce (Nièvre) sur son compte Facebook.

Dominique Bruillot a fait part de sa stupeur d'apprendre la mort de Julien Marquis. Il l'avait rencontré "au moment où DBM Le Mag organisait un événement sur le territoire et le patrimoine." Il a tout de suite discuté avec cet homme, qu'il considérait comme "sympa, passionné. Lorsqu'on parlait avec lui, ça faisait du bien."

D'autres amis de Julien Maquis ont également célébré son courage et sa passion. Les frères Guillaume et Alexandre Denniel, dirigeant de Denniel Immobilier, ont célébré le courage de cet homme, qui a collaboré pour rénover des monuments historiques majeurs dont un "lauréat loto du Patrimoine Mission Bern en 2023."

D'autres passions, comme la restauration !

Les châteaux n'étaient pas la seule passion de cet homme. Considéré comme "multifacette" et issu d'une famille amoureuse de la cuisine, il s'était orienté derrière les fourneaux. Il avait repris le restaurant "Ô Marquis", situé à Noyers (Yonne). Il ne reniait pas sa passion première, puisqu'il organisait également des visites pour le public de ce bâtiment historique.

Il restait donc un personnage incontournable pour le patrimoine bourguignon. Dominique Bruillot donne d'ailleurs une anecdote à ce sujet. "Hier matin, je préparais un dossier sur les nouveaux châtelains. Pour avoir des sources, je lui ai envoyé un gros SMS, sans savoir que c'était les derniers moments avant sa mort. C'est violent."

Les frères Guillaume et Alexandre Denniel terminent en expliquant qu'ils continueront "à œuvrer pour le patrimoine en gardant à l’esprit les si belles choses que nous avons faites ensemble." Tout un symbole.