A Chenôve, une fête de la République dans un contexte de tension

Le Cèdre, le centre culturel de Chenôve.
Le Cèdre, le centre culturel de Chenôve.

La troisième édition de la fête de la République se tient ce samedi 21 septembre, dans la commune de Chenôve (Côte-d’Or). L’événement, organisé par la commune, se déroule dans un contexte très particulier, avec des tensions importantes ces derniers mois.
 

Par Valentin Chatelier

Ces derniers temps, la commune de Chenôve était plus citée pour ses faits divers que pour ses activités culturelles. Mais ce samedi 21 septembre, c’est bien pour une fête que Chenôve est dans l’actualité. La troisième édition de la fête de la République débute à 16h sur l’esplanade de la République.

Dès 16h, un grand jeu de piste est lancé dans la ville. Un peu plus tard, à 17h30, les habitants de Chenôve pourront déguster un "goûter républicain". Avant d’écouter le discours du maire, Thierry Falconnet, et de voir l’inauguration de la Marianne de Chenôve dès 18h.

Côté musique, il faudra attendre 20h30 et aller au Cèdre. C’est La Yegros, une chanteuse venue d’Argentine, qui lancera la saison culturelle.
 
 

Un contexte de tensions


Un événement qui n’est pas sans rappeler l’été sous tension qu’a vécu cette commune de Côte-d’Or.

Dans la nuit du 21 au 22 août, une dizaine de véhicules est incendiée à différents endroits de la ville. La police ouvre alors une enquête pour retrouver les auteurs.

Quelques jours plus tôt, le 19 août : un homme est blessé par arme à feu en pleine rue, dans le quartier du Cèdre. L’homme visé a été touché par des tirs de petit calibre.

Et au début du mois, le 9 août, un tram est caillassé, visé par des jets de pierre. Et ce type d’incidents n’est pas nouveau : on en compte une vingtaine depuis la fin du mois de mai.

La fête de la République, qui met en avant "les valeurs républicaines d’égalité, de liberté et de fraternité", est donc un bon moyen pour Chenôve de se changer les idées.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus