VIDÉO. Revoir le passage de la Patrouille de France au-dessus de Chenôve

Les avions de la Patrouille de France ont survolé la métropole de Dijon (Côte-d'Or) peu après 10h ce mardi 25 mai. Nous vous proposons de revoir leur passage en vidéo.

Les huit avions ont survolé Chenôve et le collège du Chapitre peu après 10h ce mardi 25 mai.
Les huit avions ont survolé Chenôve et le collège du Chapitre peu après 10h ce mardi 25 mai. © Romain Liboz / France Télévisions

Les avions de la Patrouille de France ont survolé le collège du Chapitre à Chenôve peu après 10h ce mardi 25 mai. Cette opération est liée à l'implication du collège dans l'opération "Classes défense et sécurité globales" (CDSG), un dispositif qui associe l'Éducation nationale et le ministère des Armées.

Chenôve : la Patrouille de France survole le collège du Chapitre

Au collège du Chapitre de Chenôve, les élèves volontaires scolarisés en classe de 3e ont pu participer tout au long de l'année scolaire à différents moments d'échange avec le 511e régiment du train d'Auxonne.

Tirage au sort

Le 19 mai dernier, le ministère des Armées et la patrouille de France ont proposé un échange en visioconférence avec les pilotes pendant une heure. 54 classes de toute la France y ont participé, dont une trentaine d'élèves de Chenôve.

"La Patrouille de France s'était engagée qu'à l'issue de cet échange avec ces milliers d'élèves, un établissement serait tiré au sort pour être survolé", nous a précisé Abdelbasset Louali, le principal du collège du Chapitre, à la veille du survol. C'est donc le collège chenevelier qui a remporté le tirage. 

Le dispositif Classes défense et sécurité globales est en place depuis 2019 dans le collège, à l'initiative du principal Abdelbasset Louali. "À partir de mai 2019, il y a eu des violences urbaines dans le quartier du Mail qui étaient quand même caractérisées par un non-respect flagrant de l'uniforme. Je me dis qu'initier nos élèves au respect de l'uniforme, ça pouvait passer par ce type de dispositif. Et ça a très bien fonctionné", a affirmé le responsable de l'établissement. Et il a déjà permis selon lui "des changements de posture clairs et nets".

Quand vous avez des élèves qui sont ensuite les porte-voix auprès de leurs aînés des valeurs qu'on essaie de leur inculquer, c'est que le message est passé.

Abdelbasset Louali, principal du collège du Chapitre à Chenôve

Deux ministres à Chenôve jeudi

Les classes défense et sécurité globales existent dans d'autres établissements de la région. Par exemple à Dijon au collège Carnot ou au collège Tisserand de Nuits-Saint-Georges. "C'est un dispositif qui permet aux élèves d'être accompagnés dans leur éducation citoyenne en suscitant leur ambition, en éveillant leur curiosité, en diversifiant leur enrichissement culturel et personnel, en travaillant sur le respect de soi, le respect des autres, le refus des préjugés et le respect de l'uniforme", a indiqué le principal.

Un deuxième temps fort viendra marquer la semaine du collège, avec un déplacement conjoint jeudi 27 mai du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer et de la ministre des Armées Florence Parly, à propos encore une fois des classes défense et sécurité globales.

Selon le ministère des Armées, il y a au niveau national plus de 370 classes défense et sécurité globales. Le projet rassemble plus de 9 250 élèves et 200 entités des armées, directions et services.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société armée sécurité