Côte-d'Or : 2,6 millions d'euros pour la rénovation de la gare de triage de Gevrey-Chambertin

Publié le
Écrit par Auberi Verne avec Yacine Arbaoui
Une première période de travaux a eu lieu en juin 2021. La seconde période, qui a commencé début novembre, devrait se terminer en décembre 2021.
Une première période de travaux a eu lieu en juin 2021. La seconde période, qui a commencé début novembre, devrait se terminer en décembre 2021. © SNCF Réseau

La SNCF a présenté ce jeudi 2 décembre son plan d'investissement pour la modernisation du centre de triage de Gevrey-Chambertin (Côte-d'Or). Un site stratégique dans le transport de fret en France, qui voit passer plus de 300 trains chaque semaine.

La SNCF n'en finit pas de rénover ses infrastructures. Le centre de triage de Gevrey-Chambertin va à son tour subir d'importants travaux de modernisation. 2,6 millions d'euros, voilà l'argent investi dans ce projet par la société de chemins de fer, en partenariat avec l'État et la Région Bourgogne-Franche-Comté (BFC).

Cette somme servira à refaire les voies de services du centre. Au programme, le changement des traverses et des rails. Des travaux nécessaires pour Jérôme Grand.

"On remet à neuf tout ce qui était en mauvais état, pour que nos clients puissent assurer leur activité en toute sécurité", précise-t-il. "C'est tout l'enjeu pour le fret, d'avoir une infrastructure modernisée. La voie avait souffert de sous-investissement pendant longtemps, et là il y a un rattrapage qui est fait."

En 2021, une première phase de travaux a eu lieu en juin pour renouveler 700 traverses et deux aiguillages. La seconde phase des travaux a débuté début novembre. Elle se terminera mi-décembre avec le remplacement de 1800 traverses, 2500 tonnes de ballast et 2,6 kilomètres de rails.

Développer le fret ferroviaire dans la région

Entre 310 et 350 trains passent par ce centre de triage chaque semaine. Il s'agit de l'un des plus grands carrefours fret ferroviaire de France. Selon Jérôme Grand, la région reste un lieu stratégique dans le transport des marchandises sur le territoire national.

"Il y a un très grand potentiel de par la situation géographique de la région", explique-t-il. "Le site de triage, l'autoroute ferroviaire qui passe à Mâcon, toutes les petites lignes de fret qui permettent d'acheminer les céréales… Autant d'infrastructures qui permettent de passer par le train plutôt que par le camion."

La SNCF Réseau décrit le fret ferroviaire comme "moins polluant" et "plus performant sur les longs parcours". L'objectif est de passer de 9% du transport de merchandises en train à 20% en 2030. 

D'ici 2028, 14,5 millions d'euros devraient avoir été investis dans les travaux du centre de triage.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.