• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d’Or : après les inondations, la Roche-en-Brenil se désenclave peu à peu

Côte-d’Or : après les inondations, la départementale 70 est toujours coupée
En Côte-d'Or, après les intempéries du 28 au 31 mai dernier à la Roche-en-Brenil, 9 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle. Les infrastructures routières ont soufferts et la RD 70, une route particulièrement fréquentée d'ordinaire, est toujours coupée. Le sous-préfet ainsi que le président du conseil départemental en viste à la Roche-en-Brenil en ont profité pour faire le point. Intervenants : -François Sauvadet, président du conseil départemental de Côte-d'Or (UDI) -Joël Bourgeot, sous-préfet de Côte-d'Or à Montbard  - Sylvain Bouillot, Christophe Gaillard, Fatima Larbi et Carlos Zappala

Après les intempéries en mai 2015  à la Roche-en-Brenil, en Côte-d’Or,les infrastructures routières ont soufferts et la RD 70, une route particulièrement fréquentée est toujours coupée. Le sous-préfet et le président du conseil départemental, François Sauvadet, sont venus faire le point.

Par Cyrielle Cabot

Après les inondations qui ont frappé la Côte-d’Or en mai 2015, le département doit remettre en état ses routes.

Le 29 mai 2015, la commune de la Roche-en-Brénil se retrouve enclavée. A proximité, cinq digues d'étangs sont rompues provoquant des dégâts sur deux ponts des routes RD 15 et de la départementale 70.

Jeudi 4 août 2016, le sous-préfet, Joël Bourgeot et le président du conseil département de la Côte-d'Or, François Sauvadet, sont venus faire le point sur les travaux.

RD15 rouverte

Si la RD 15 a rouvert récemment, grâce à des travaux vitesse grand V, la départementale 70 entre Avallon et Dijon est toujours coupée.

François Sauvadet l'explique : les travaux seront plus lourds, plus longs et plus coûteux. Leur coût s’élève à environ 10 millions d’euros. Il faudra attendre fin 2016 voire début 2017 pour que cette route, particulièrement empruntée par les poids-lourds, soient de nouveau utilisable.

Le conseil départemental a évidemment demandé l’aide de l’Etat. Une aide qui intervient grâce au placement de neuf communes au titre de victimes de catastrophes naturelles

A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait film amateur du 8 septembre 1944 et témoignages ancien maquisard

Les + Lus