Côte-d'Or : un jeune homme de 17 ans se tue en plongeant du barrage de Grosbois-en-Montagne

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Bourgogne

Dimanche 15 mai, un jeune homme de 17 ans, originaire de Dijon, s'est tué en plongeant depuis le barrage de Grosbois-en-Montagne (Côte-d'Or), alors que la baignade est strictement interdite en dehors de la plage aménagée.

Drame à Grosbois-en-Montagne (Côte-d'Or). Dimanche 15 mai vers 14 heures, un jeune homme de 17 ans s'est tué en plongeant dans le réservoir. Habitant du quartier de la Fontaine d'Ouche à Dijon, il a sauté du barrage, alors que les sauts y sont interdits.

Les pompiers et le Samu, intervenus rapidement, n'ont pas réussi à le réanimer. Une cellule d'aide psychologique a par la suite été mise en place, pour prendre en charge le groupe d'amis du jeune homme, ainsi que les témoins de la scène.

Vers 16 heures, le corps de la victime a été emporté par les pompes funèbres. Une autopsie doit avoir lieu, ce lundi 16 dans la matinée, pour définir les causes de la mort du jeune homme.

Pas d'augmentation de la sécurité avant la fin de l'enquête

Le maire de Grosbois-en-Montagne, Jean-Paul Boulère, n'a pas souhaité commenter ce drame, en précisant qu'il ne dispose pas "de la compétence juridique nécessaire pour sécuriser le réservoir". Le site est en effet géré par Voies navigables de France (VNF), et non la commune.

Contacté ce matin, l'établissement a indiqué qu'aucun nouveau projet de sécurisation n'était prévu. "La question s'est déjà posée il y a quelques années, sans qu'on ne trouve de solution", explique VNF. "C'est très difficile de sécuriser un tel site, d'autant qu'il possède déjà toute la signalisation possible." L'établissement indique être "attentif aux résultats de l'enquête" pour mettre en œuvre des "mesures complémentaires de sécurisation en cohérence avec la géographie du site".

VNF rappelle par ailleurs que toute baignade en dehors de la zone prévue à cet effet est strictement interdite.