Côte-d'Or : l'entreprise SAS Corbet condamnée pour avoir mis de l'eau dans son vin

© Jeff Kubina (Creative Commons)
© Jeff Kubina (Creative Commons)

L'entreprise SAS Corbet spécialisée dans le négoce de vins et située à Morey Saint-Denis, en Côte-d'Or, a été condamnée à 20 000 euros d'amende pour avoir commercialisé un vin coupé à l'eau.

Par Cyrielle Cabot

Le tribunal correctionnel de Dijon a rendu son verdict hier, mercredi 2 novembre 2016. L'entreprise de négoce en vins, SAS Corbet, située à Morey-Saint-Denis en Côte-d'Or, a été condamnée à 20 000 euros d'amende pour avoir vendu un vin non conforme à la réglementation.

Des "vins de table" coupés à l'eau à hauteur de 15 à 20%

L'affaire remonte à 2012. Des analyses, dans le cadre d'un contrôle de la répression des fraudes, montrent que des vins d'appellation "Vins de France", ex "vins de table" ont été coupés à l'eau à hauteur de 15 à 20%.

Lors du procès qui s'est tenu le 13 septembre 2016, ni le président de la société ni les deux oenologues employés n'ont alors été capables d'expliquer une telle présence d'eau. Certes, il peut rester de l'eau au fond d'une cuve ou dans la tuyauterie et les camions citernes qui livrent le vin peuvent avoir été rincés, mais cela n'explique pas une quantité d'eau si impotante dans ces vins.

Deux organisations s'étaient constituées partie civile : le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne et l'association de défense des consommateurs UFC-que Choisir. Cette seconde, qui avait réclamé 9 500 euros à la société Corbet recevra finalement 1 500 euros. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus