• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Coups de feu à Beaune : les suspects interpellés sont originaires de Dijon

Sept personnes ont été blessées dans la nuit de dimanche 29 à lundi 30 juillet par des tirs de fusil de chasse à Beaune. / © France 3 Bourgogne / © France 3 Bourgogne
Sept personnes ont été blessées dans la nuit de dimanche 29 à lundi 30 juillet par des tirs de fusil de chasse à Beaune. / © France 3 Bourgogne / © France 3 Bourgogne

On en sait davantage sur les deux suspects interpellés vendredi après l'attaque au fusil de chasse à Beaune fin juillet.

Par M. F. avec franceinfo

Les deux hommes soupçonnés d'être les auteurs de l'attaque au fusil de chasse fin juillet à Beaune sont originaires de Dijon et ne connaissaient pas les victimes, comme l'indique franceinfo.

L'attaque, survenue dans la nuit du 29 au 30 juillet, a fait sept blessés dont deux graves. L'un d'eux est toujours hospitalisé. Les deux suspects, âgés d'une trentaine d'années, ont été interpellés vendredi dans les Bouches-du-Rhône, après une longue cavale.

► Les dernières informations 

Ils sont actuellement en garde à vue à Avignon. Ils sont connus de la justice pour violences, vols et même vols avec arme pour l'un deux, selon le procureur de la République de Dijon.

"Leur localisation s'est avérée difficile, ceux-ci étant très mobiles sur le territoire national", indiquait le parquet de Dijon vendredi soir dans un communiqué. Pendant presque deux semaines, les deux suspects ont bougé tous les jours, téléphone éteint.
 

Attaque à caractère raciste

Les deux suspects sont en garde à vue pour "tentative d'assassinat, violences aggravées par trois circonstances notamment la circonstance que les faits ont été commis en raison de l'appartenance à une soit-disant race, religion ou ethnie, réelle ou supposée, injures publiques à caractère racial, menaces de mort à caractère racial".

L'un des auteurs présumés est également placé en garde à vue pour "tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de la force publique." En effet, avant d'être arrêté, il a pris la fuite en fonçant délibérément sur un policier de la BRI de Marseille, blessé à la jambe. Il s'est réfugié dans une forêt voisine et a pu être interpellé avec l'appui d'une équipe cynophile et d'un hélicoptère de la gendarmerie.

Les deux hommes devraient être transférés dimanche à Dijon pour être présentés à un juge.
 

Coups de feu à Beaune : le soulagement après les interpellations
Deux personnes ont été interpellées vendredi 10 août dans les Bouches-du-Rhône. Elles sont soupçonnées d'être à l'origine des tirs qui ont blessé sept jeunes dans la nuit du 29 au 30 juillet à Beaune. Sur place, c'est le soulagement. - France 3 Bourgogne - Gabriel Talon, Lola Bodin-Adriaco, Pascal Rondi

Le 30 juillet dernier, autour de 2 heures du matin, une Renault Clio avait foncé délibérément sur un groupe de jeunes sans les atteindre, dans le quartier populaire de Saint-Jacques à Beaune. "À 4h20, les deux auteurs revenaient à bord d'une Mercedes classe B (...) et faisaient feu avec une arme longue sur les personnes présentes", précisait le parquet de Dijon.

Sept jeunes âgés de 18 à environ 25 ans ont été blessés dont deux sérieusement par les "gerbes de plombs de calibre 12", sans toutefois que leurs jours n'aient été mis en danger.

Quelque cent cinquante personnes s'étaient rassemblées un peu plus tôt vendredi 10 août sur les lieux des tirs en soutien aux victimes et à leurs familles.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus