DFCO : match nul contre Nantes (1-1)

Les Dijonnais sont allés prendre un point à l'extérieur face à Nantes. Mais ils auraient pu espérer plus. 

Les deux clubs n'ont pas réussi à se départager (1-1).
Les deux clubs n'ont pas réussi à se départager (1-1). © LOIC VENANCE / AFP

Après deux matches sans défaite, dont une victoire, la première de la saison, contre Nice (3-1) il y a deux semaines, les Dijonnais ajoutent une nouvelle étape à leur série sur la pelouse du stade de la Beaujoire face au FC Nantes (1-1). Malgré ce point pris, ils restent dernier de la Ligue 1 et ils peuvent regretter de ne pas repartir avec la victoire tant ils ont été dominateurs tout au long du match.

Les Dijonnais n'évoluaient pas face à une équipe à l'esprit léger. Les Nantais stagnaient à la 14e place de Ligue 1 avant le match, qui était le premier du nouvel entraîneur, Patrick Collot, ancien adjoint de Christian Gourcuff, viré dans la semaine par le président Waldemar Kita.

Cette situation avait poussé 300 supporters canaris à se rassembler devant le stade, en amont du match, pour protester vigoureusement contre la gestion du club par le président Kita, qu'ils appellent à démissionner. Une manifestation qui s'est terminée dans le brouillard des gaz lacrymogènes policiers.

Konaté répond à Moses

Dans le brouillard, également, les joueurs du DFCO en première mi-temps. Pourtant largement en possession du ballon tout au long de ce premier acte (70% contre 30%), ils n'ont pas su en faire quelque chose de concluant. La plus grosse occassion est venue à la 39e minute de Frédéric Sammaritano, dont la frappe avait battu le gardien nantais Alban Lafont, sauvé sur le coup par son défenseur brésilien Fabio. Avant ça, Nantes avait ouvert le score sur penalty par l'intermédiaire de Moses Simon après une faute de Jonathan Panzo à la 23e minute.

Le ciel s'est largement dégagé pour les Dijonnais en deuxième mi-temps, période qui confirma les statistiques de la première. A Dijon, la possession du ballon, et à la 55e minute, Moussa Konaté remis les deux équipes à égalité. Lancé en profondeur par Ndong, il élimina facilement le défenseur Nicolas Pallois avant de conclure de près par une frappe dans le petit filet.

Il fut près de doubler la mise à la 72e minute mais il s'emmêla les pinceaux, alors qu'il était face à Lafont. La fin de match fut folle et plaisante à regarder mais aucune des deux équipes n'est finalement parvenue à mettre un second but.

Derniers après 14 journées de Ligue 1, les Dijonnais vont commencer à compter les points en vue de se maintenir dans l'élite du football français. L'observation des dernières saisons montre que le maintien se joue aux alentours de 40 points. Le DFCO en a pour l'instant 9.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dijon fco football sport fc nantes