Cet article date de plus de 3 ans

1er décembre : plusieurs événements sont organisés pour la journée mondiale de lutte contre le sida

Comme chaque année depuis 1988, le 1er décembre est l'occasion de faire le point sur la lutte contre le virus du sida. A Dijon le Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic du VIH, des hépatites et des IST organise des séances de dépistage sans rendez-vous. 
© Alisea via Pixabay
La journée mondiale de lutte contre le sida a été créée en 1988 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Aujourd'hui plus de 36 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde.  

En France chaque année, 6000 personnes environ découvrent qu'elles sont séropositives et pour un quart d'entre elle l'infection est déjà a un stade avancé. 

© Monoar via Pixabay

Thème de la journée mondiale de lutte contre le sida en 2017 " Ma santé, mes droits" : l'OMS souligne qu'il ne sera possible d'en finir avec le sida que si partout dans le monde des soins de santé de qualité soient disponibles et accessibles à tous. De gros progrès ont été fait puisqu'en l'an 
2000, seulement 685.000 personnes vivant avec le VIH avaient accès à un traitement antirétroviral. En juin 2017, environ 20,9 millions de personnes avaient accès aux médicaments pouvant leur sauver la vie.

© Geralt via Pixabay

En France la mobilisation reste très forte, notamment par l'intermédiaire du Sidaction. Sur son site l'appel aux dons est toujours ouvert. Un don de 45 euros permet de sensibiliser 100 personnes aux risques du sida et d'agir en prévention. Le sidaction soutient la recherche, aide et accompagne les malades. 

© Philippedelavie via Pixabay

Outre la prévention, le dépistage reste essentiel. On estime qu'en France 25 000 personnes ignorent leur séropositivité. 

L'offre de dépistage s'est développé ces dernières années : 
© OpenClipart-Vectors via Pixabay

L'épidémie cachée reste donc importante. Selon les dernières études, elle est concentrée chez les hommes (70%) et dans deux populations : les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (40%) et les personnes hétérosexuelles d’origine étrangère (migrants originaires d’Afrique subsaharienne pour la plupart) (40%). En France, un tiers des 6 000 personnes qui ont découvert leur séropositivité en 2015 étaient nées dans un pays d’Afrique subsaharienne.

© kropekk_p via pixabay

A Dijon, le Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic du VIH, des hépatites et des IST (CeGI DD) organise plusieurs événements à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida (1er décembre) :A noter que le CeGIDD est présent partout en Bourgogne


Sources : Larsen C, Limousi F, Rahib D, Barin F, Chevaliez S, Peytavin G, et al. Infections VIH et VHB parmi les Afro-Caribéens d’Île-de- France : des prévalences élevées et des dépistages insuffisants. Bull Epidémiol Hebd. 2017;(28-29):609-16
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société sida