34.000 étudiants font leur rentrée à l'Université de Bourgogne

Image d'illustration / © Valentin Chatelier / France 3 Bourgogne
Image d'illustration / © Valentin Chatelier / France 3 Bourgogne

L'université de Bourgogne accueille 34.000 étudiants en cette rentrée 2019/2020. Ce matin vendredi 6 septembre, l'équipe de direction dressait le portrait de cet établissement d'enseignement supérieur.

Par Tiphaine Pfeiffer

+11 % 

L'université de Bourgogne accueille 34.000 étudiants en cette rentrée 2019.

Les 350 formations proposés semblent attractives puisque les effectifs augmentent d'année en année : 8 000 de plus en 8 ans.

Le nombre d'étudiants en première et deuxième année est en hausse de 11%.
Les bacheliers notamment sont en augmentation de 6,4% : effet parcoursup ou attractivité des formations ?

Les nouvelles propositions de l'université sont très demandées
  • les licences ouvertes à Nevers en Droit et Médecine
  • le DUT de Dijon-Auxerre 
  • et l'école supérieure d'ingénieurs de recherche en matériaux, l'ESIREM, a connaît une forte augmentation de ses effectifs  (+ 79,1%), preuve qu'elle commenc eà s'implanter dans le paysage universitaire.
 

Parcoursup, le bilan

Pour cette deuxième année de Parcoursup, l'Ub a recueilli 33.962 candidatures contre 29.948 en 2018 de bacheliers.

Cela la place parmi les 20 universités es plus attractives de France.

Seules 5.876 places étaient ouvertes en 1ère année en  2019.

Finalement, 5.437 candidats ont été admis en licence/DEUST/PACES suite à leur acceptation : 

  • 91% par la procédure normale
  • 9% par la procédure complémentaire
  • 377 places sont encore vacantes au 3/09

Le système AGIL


Les étudiants admis sous réserve dans certaines filières, baptisés les OUI SI, peuvent bénéficier d'un dispositif nommé AGIL propre à l'Ub.
Ils sont inscrits dans la formation désirée et peuvent y suivre une partie des cours fondamentaux et passer des examens.

Par ailleurs, ils suivent des modules de "remédiation transversaux", sorte de cours de soutien qui représentent 40% de leur volume horaire total et ils sont parrainés par des étudiants de L3.

Les résultats du dispositifs sont très encourageants notamment en terme de persévérance globale car 89% des étudiants dits OUI-SI ont été assidus aux examens contre 82% en général.
Ils ont également réussi à 47% les examens qu'ils ont passés contre 56% des étudiants. Ce sont de bons résultats pour des étudiants titulaires de bacs technologiques et professionnels qui suivent des filières comme AES, Droit, Economie, Sciences et techniques, Sciences et vie de la terre ou STAPS.  

Image d'illustration / © Valentin Chatelier / France 3 Bourgogne
Image d'illustration / © Valentin Chatelier / France 3 Bourgogne


Une université renommée


Depuis 2014, l’uB figure dans le prestigieux classement de Shanghai, qui compte parmi les palmarès mondiaux des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche les plus réputés.

Il distingue cette année 1.000 institutions (dont seulement 35 en France) parmi les 18.000 universités répertoriées dans le monde sur la base de 7 critères : le nombre de prix Nobel et de médailles Fields parmi les anciens élèves, le nombre de prix Nobel et de médaille Fields parmi les chercheurs, le nombre de chercheurs les plus cités dans leurs disciplines (notamment dans les magazines de recherche pretigieux comme Nature, Science, Art & Humanities) et la performance académique au regard de la taille de l'université.


En 2019, elle se situe au 579e rang mondial sur 18.000 universités.
Elle figure ainsi dans les 5% les mieux classés.

L'uB se distingue particulièrement pour son enseignement en Sciences des aliments et en Sciences de l'agriculture.

 
 

Tournée vers l'étranger

  • L'Université de Bourgogne a été retenue par la commission européenne dans le cadre d'un projet baptisé "Université européennes" sur 54 projets reçus.
Une dotation de 85 millions d'euros est prévue afin que les établissements d'enseignement supérieur et de recherche coopèrent davantage en Europe. 

L’uB recevra 5 millions d'euros pour mener projet de fédération avec les universités suivantes :
• Johannes Gutenberg (Allemagne)
• Jyväskylän yliopisto (Finlande)
• Opole (Pologne)
• València (Espagne)
• Universita' degli Studi di Palermo (Italie)
• Latvijas Universitāte (Lettonie) Nous recevrons collectivement une dotation de 5 millions d’euros pour mettre en place ce projet.
 
  • L'université est labellisée "Bienvenue en France". Ce label récompense les efforts pour l'accueil et d'hébergement des étudiants internationaux.
Les chiffres de la rentrée universitaire, par Amandine Castillon
Rentrée universitaire : les chiffres


 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus