Dijon : pourquoi le CROUS peine à faire face aux demandes de logement étudiant

Le CROUS croule sous les demandes : 10 400 rien qu'en Bourgogne, qu'il ne peut évidemment pas satisfaire puisqu'elles représentent trois fois plus que ce qu'il offre.

Par CR

Les places en cité U sont chères

Comme chaque année après les résultats du bac, le point d'accueil du Crous à Dijon reçoit un nombre incessant d'appels. L'organisme a déjà enregistré 10 400 demandes rien qu'en Bourgogne, alors qu'il propose 3600 logements.
Les 150 chambres de plus disponibles cette année sur le campus dijonnais après la réhabilitation d'un pavillon sont les bienvenues, mais ne suffiront pas. 

Reportage : Anne Berger, Gabriel Talon

Avec : Samia Bourakkadi, responsable de résidence
            Patricia Dormoy, agent d'accueil
           Myriam Bouchih, responsable de l'hébergement en Bourgogne
Logement étudiant à Dijon


Des alternatives existent

Faute de place en cité universitaire, il faut se tourner vers le parc locatif privé, qui propose des petits logements, ou des appartements plus grands en colocation.

Selon la ville de Dijon, "ce sont au total plus de 6 400 appartements pour 66 résidences qui ont été recensées au centre, ou à proximité du campus". Elle propose une liste des sites sur lesquels on peut trouver des offres, ainsi que celle des résidences.

A  consulter également, "trouver un logement", le guide du réseau Information Jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté, dont la 2ème édition vient de sortir.
Il contient des conseils pratiques pour trouver des offres, connaître les aides financières, organiser des visites...


 

Sur le même sujet

Les + Lus