Enquête ouverte pour assassinat après l'accident mortel : deux personnes placées sous statut de témoin assisté à Dijon

Le parquet de Dijon (Côte-d'Or) a annoncé ce vendredi 31 mai que deux adultes étaient placés sous statut de témoin assisté du chef d'assassinat, après l'accident mortel qui s'est produit dimanche 26 mai rue des Valendons. Un jeune homme mineur a aussi été mis en examen pour violences volontaires.

La piste du règlement de comptes semble se préciser. Ce vendredi 31 mai en début de matinée, le parquet de Dijon (Côte-d'Or) a annoncé le placement sous statut de témoin assisté du chef d'assassinat de deux personnes, majeures, soupçonnées d'être impliquées dans l'accident mortel qui s'est produit quelques jours plus tôt rue des Valendons.

► À LIRE AUSSI - La voiture a été retrouvée incendiée : derrière l'accident de la route mortel, l'ombre d'un règlement de comptes

L'un des deux hommes est par ailleurs mis en examen "pour un délit connexe et placé à ce titre sous contrôle judiciaire", ajoute le procureur de la République Olivier Caracotch. Un troisième homme, mineur, a lui été mis en examen pour "violences volontaires et obstacle à la manifestation de la vérité". Il a lui aussi été placé sous contrôle judiciaire.

L'accident "mis en doute"

Pour rappel, les faits se sont produits dimanche 26 mai dernier à 6 heures du matin, dans le sud-ouest de l'agglomération dijonnaise. À cette heure, une voiture percute un scooter, causant la mort du passager du deux-roues. Il était connu des services de police. Son conducteur, âgé de 19 ans, est quant à lui blessé.

La voiture impliquée dans l'accident est par la suite retrouvée "partiellement carbonisée" dans la commune de Gevrey-Chambertin (Côte-d'Or), après avoir pris la fuite. "Les investigations réalisées en flagrance par la direction interdépartementale de la police nationale de Dijon conduisent à mettre en doute l’hypothèse accidentelle au profit d’un acte visant délibérément la victime", indique Olivier Caracotch dans un communiqué.

Mercredi 29 mai, trois personnes - deux majeurs et un mineur, donc - sont placées en garde à vue. Présentées jeudi au tribunal judiciaire de Dijon, elles ont nié toute implication dans l'affaire. Une information judiciaire pour le chef d'assassinat a été requise contre les deux personnes majeures.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité