La voiture a été retrouvée incendiée : derrière l'accident de la route mortel, l'ombre d'un règlement de comptes

Dimanche 26 mai, un accident de circulation entre un scooter et une voiture, rue des Valendons à Dijon, a fait un mort et un blessé. Après la découverte de la carcasse brûlée de la voiture, la police privilégie désormais la piste du règlement de comptes. L'ouverture d'une information judiciaire pour assassinat est requise.

Encore un règlement de comptes à Dijon ? C’est en tout cas la piste privilégiée par les enquêteurs après l’accident qui a fait un mort, dimanche 26 mai. 

A 6h du matin ce jour-là, une voiture percute un scooter, rue des Valendons à Dijon (Côte-d'Or). Le conducteur du scooter, âgé de 19 ans, est blessé. Le passager, un homme de 25 ans, est quant à lui décédé à la suite du choc. 

Mais l’affaire, qui semble d’abord être un accident, prend une autre tournure. La voiture, qui a pris la fuite, est retrouvée "particellement carbonisée" sur la commune de Gevrey-Chambertin (Côte-d’Or), selon une information du Bien public confirmée par le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch. L’homme décédé était, également, connu de la justice. 

Voiture incendiée

"Les investigations réalisées en flagrance par la direction interdépartementale de la police nationale de Dijon conduisent à mettre en doute l’hypothèse accidentelle au profit d’un acte visant délibérément la victime", écrit le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch, dans un communiqué. 

Dans ce cadre, trois personnes, deux adultes et un mineur, ont été placées en garde à vue mercredi 29 mai. Elles sont désormais en cours de présentation au tribunal judiciaire de Dijon. Ces personnes nient toute implication dans l'affaire, selon le procureur. Le parquet de Dijon a requis leur mise en examen et leur placement en détention provisoire.

L'ouverture d'une information judiciaire pour le chef d'assassinat, concernant les deux personnes majeures, a été requise. 

Règlements de comptes

Une affaire qui fait écho à la série de fusillades qu’a connu Dijon au mois de mars. Pour rappel, deux personnes étaient décédées en deux semaines, dans des affaires de règlement de comptes liées au trafic de drogues. Trois autres avaient été blessées, dans les quartiers de la Fontaine d'Ouche et des Grésilles à Dijon et le quartier du Belvédère à Talant.

Fin mars, l’opération “place nette XXL” a été lancée à Dijon pour lutter contre ce trafic. Plus de 500 policiers étaient mobilisés chaque jour et 500 gendarmes par semaine. Au total, 27 000 contrôles et 213 interpellations ont été réalisés, selon le préfet et le procureur de Dijon.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité