Agressions des pompiers à Dijon : le président du département porte plainte

Dans un communiqué publié lundi 7 novembre 2016, François Sauvadet annonce qu'il a porté plainte, après l'agression des pompiers et des policiers vendredi 4 novembre, dans le quartier des Grésilles à Dijon.

Le président du Conseil départemental de la Côte-d'Or, François Sauvadet (UDI), porte plainte à son tour, après l'agression des pompiers et des policiers, par une quinzaine de personnes, dans la soirée du vendredi 4 novembre.
Alors qu'ils intervenaient pour un feu de voiture, les agents ont été pris à partie par des jeunes qui leur ont jeté des cailloux ainsi qu'un cocktail Molotov.
Aucun blessé n'a été à déplorer.

Pour François Sauvadet, "il convient de dire les choses et de nommer clairement ces actes inadmissibles perpétrés contre les forces de l'ordre et les soldats du feu. Il ne s'agit pas ici de "simple" vandalisme. Il s'agit d'un véritable guet-apens, d'une scène de guérilla urbaine."

Et il ajoute : "Il est inacceptable qu'une quinzaine de voyous mettent ainsi à mal la cohésion sociale de tout un quartier et créent un sentiment permanent d'insécurité."

Le président du Service départemental d'incendie et de secours avait déposé plainte dès samedi.

Dimanche 6 novembre, dans notre émission Dimanche en Politique, le maire de Dijon, François Rebsamen (PS), avait lui aussi fermement condamné ces agressions :