Bac 2022 : voici des questions du grand oral auxquelles vous auriez pu répondre (ou pas)

Publié le Mis à jour le
Écrit par Agatha Njanji

Le grand oral, c'est l'épreuve phare du nouveau bac. Du lundi 20 juin au vendredi 1er juillet des centaines de jeunes passeront devant un jury pour un oral de 20 minutes. Dans trois établissements dijonnais, des lycéens donnent leur ressenti.

Top départ pour l’épreuve du grand oral au baccalauréat. À partir de ce lundi 20 juin et jusqu’au vendredi 1er juillet, des milliers de lycéens devront répondre, de façon détaillée, à une question qu’ils ont préparée tout au long de l’année (pour les plus assidus !). C’est l’épreuve phare du nouveau bac.

Et comme souvent, tout le monde n’est pas content du jury. "Sur les deux jurés il y en a qui était vraiment méchant, je trouve !" réagit une lycéenne venant de passer son oral. 

"Est-il encore possible de parler d'anonymat sur internet ?"

Devant les établissements, comme aux lycées Carnot, Charles-de-Gaulle et Simone-Veil à Dijon, on rencontre toutes sortes d’attitudes. Certains se préparent pour leurs oraux et sont très concentrés. D’autres ne passent pas l'épreuve avant plusieurs jours mais sont quand même dans les établissements pour s'entraîner pour le grand jour. D’autres encore ont déjà fait le grand saut et sont enfin libérés.

C’est le cas d’Olessia, une lycéenne de 18 ans. "Maintenant que j’ai passé le grand oral ça va mieux, j’ai fini donc je suis en vacances" dit-elle avec un large sourire. 

Les élèves ont le choix entre deux questions préparées au préalable pendant leur année scolaire. Ils ont 20 minutes pour développer une réponse. Pour Olessia c’était : comment les femmes ont changé la musique électronique et qu’ont-elles apporté à ce milieu masculin ? La lycéenne apporte une réponse synthétique "elles ont apporté beaucoup de choses, elles ont apporté un nouveau regard à la musique". La plupart du temps, les questions de l’oral ont un rapport avec l'orientation des candidats. Olessia se dirige vers la composition de musique assistée par ordinateur et avec son instrument, le violoncelle.

Noémie*, elle, à présenté une question qui n’est pas du tout en rapport avec son orientation. La candidate de 18 ans veut faire des études de lutherie. Sa question était : quel rôle peut jouer la littérature dans l’éducation des filles ? Elle ne semble pas trop se faire de souci pour son oral. "Je n’étais pas trop stressée. Le jury m’a parfois posé des questions qui étaient dures mais ils étaient très compréhensifs. De toute façon c’est fait, on verra bien" confie-t-elle.

Idem pour Tom*, lycéen de 18 ans pour qui l’oral s'est "plutôt bien passé". Il n’est pas inquiet pour les résultats. "Avec le nouveau bac on sait déjà si on est reçu ou pas, on est nombreux à savoir que même si on se foire totalement sur l’oral il n’y a aucun problème pour notre bac". Tom est tellement détendu qu’il ne connaît même pas le coefficient de l’épreuve qu’il vient de passer. 

"En quoi l'avortement peut-il créer une exclusion sociale ?"

En série générale, l’oral est notée avec un coefficient 10, c’est le plus important après les épreuves de spécialités (16). Pour la série technologique, l'épreuve est notée avec un coefficient 14. Pour Tom, ça sera donc coefficient 10. Il a présenté la question : est-il encore possible de parler d'anonymat sur internet ? Le candidat s’oriente vers des études de cybersécurité.

Iléna quant à lui ne veut plus entendre parler d’oral, "une fois pas deux !" réagit-il. "Je suis passé sur en quoi l’avortement peut-il créer une exclusion sociale et ma deuxième question était un peu pareil pour éviter les surprises".

Le lycéen ne veut en revanche pas poursuivre dans des études en rapport avec la santé. "Je n’ai pas trop apprécié les cours que j’ai eus cette année (sciences et technologies de la santé et du social) je suis plus passionné par la musique alors je vais en fac de musicologie". Il s’est tout de même beaucoup préparé pour l’oral. "J’avais une bonne pression, j’ai beaucoup révisé avec mes amis et mes proches. Je faisais mon oral devant des gens que je croisais pour m’entrainer devant des gens que je connaissais pas" indique-t-il.

En quoi consiste le grand oral ?

Après un temps de préparation de 20 minutes, les candidats ont un exposé de 20 minutes à présenter. Il se déroule en 3 temps. D'abord 5 minutes pour présenter la réponse à une question qu’il a préparée durant toute l’année. Puis 10 minutes pour approfondir la réponse. Enfin pendant les 5 dernières minutes, le lycéen décrit son projet d’orientation et en discute avec le jury.

D'autres exemples de questions : 

- Peut-on vivre bien aujourd’hui en étant diabétique ?

- Peut-on estimer le nombre d’individus d’une population ?

- Comment la littérature et les arts peuvent-ils montrer l’intensité de la violence ?

- Peut-on vivre avec Alzheimer ?

*certains prénoms ont été modifiés.