Cet article date de plus de 3 ans

Banque alimentaire de Côte-d'Or : on manque de place !

La Banque alimentaire de Côte-d'Or, à Quétigny, tire la sonnette d'alarme : le manque de place l'oblige à réduire la quantité de marchandises à distribuer aux associations partenaires. Elle a interpellé la préfecture pour tenter de trouver une solution.
La banque alimentaire de Quetigny, en Côte-d'Or - 2 novembre 2017
La banque alimentaire de Quetigny, en Côte-d'Or - 2 novembre 2017 © F3 Bourgogne
A 3 semaines de la grande collecte nationale de la Banque alimentaire, l'antenne de Côte-d'Or alerte sur ses difficultés.

La Banque alimentaire manque de place


Le manque de place oblige la Banque alimentaire de Côte-d'Or, à Quétigny, à réduire la quantité de marchandises à distribuer aux associations partenaires. Une situation qui va en s'aggravant d'année en année et qui atteint aujourd'hui un point critique. La Banque alimentaire de Côte-d'Or possède 600 m2 d'entrepôt alors qu'il lui en faudrait 2500, selon Agnès Beutin, déléguée régionale.

Une chambre froide de seulement 12m2


C'est dans une chambre froide de seulement 12m2 que les bénévoles de la Banque alimentaire effectuent chaque jour le tri des marchandises à conserver au frais. Un travail au coude à coude au milieu des cartons et des cagettes. L'ensemble du bâtiment est sous-dimensionné par rapport aux besoins de stockage. Conçu pour traiter 400 tonnes de marchandises, il en reçoit désormais 1200 tonnes par an.

Un reportage de Marianne Picoche et Isabelle Rivierre
durée de la vidéo: 01 min 49
Banque alimentaire de Côte d'Or : on manque de place !


La préfecture interpellée


Pour la Banque alimentaire de Côte-d'Or, il est impossible de stocker des surgelés et des produits frais proposés par les grandes surfaces, et donc de fournir ces produits aux 74 associations bénéficiaires, comme la Croix-rouge, les Restos du Coeur et les épiceries solidaires de Côte-d'Or. Ce manque de place pose aussi un problème de sécurité. Interpellée par la Banque alimentaire, la préfecture a prévu une réunion à la fin du mois pour étudier une solution.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société alimentation vie associative