Les boîtes à livres à Dijon : une initiative citoyenne réussie

Prenez et choisissez celui que vous voulez ! / © NZ/France 3 Bourgogne
Prenez et choisissez celui que vous voulez ! / © NZ/France 3 Bourgogne

Connaissez-vous le principe des boîtes à livres ? Comme leur nom l'indique ce sont des boîtes contenant des livres ! Oui mais pas seulement ! C'est en réalité une belle initiative solidaire et citoyenne. Petit tour d'horizon sur Dijon. 

Par Sophie Gueffier

La lecture en partage 


Petit à petit, de Nevers à Rouen, de l'Allemagne au Canada, en ville et en campagne, les boîtes à livres ont éclos. Ce sont de petites boîtes ou de grands kiosques, où les livres sont déposés par tout un chacun et offerts au partage.

Un principe simple comme bonjour ! Si l'envie vous prend de lire, cherchez une boîte à livres, fouillez, choisissez et repartez avec un livre. Si le coeur vous en dit, vous pouvez laisser en échange un autre livre, ou remettre celui que vous aviez pris quelque temps avant.
Mais même si vous n'avez aucun livre à donner, servez-vous quand même. C'est un exemple d'économie solidaire.  
© NZ /France 3 Bourgogne
© NZ /France 3 Bourgogne

Comment sont apparues les boîtes à livres à Dijon ?

La toute première a été installée par l'équipe de la MJC Montchapet, rue des Varennes. Bien vite, elle a donné envie aux habitants des autres quartiers d'avoir aussi la leur. 

Le service démocratie locale de la ville de Dijon a relayé l'initiative auprès des neuf commissions de quartiers. Et chacun a voulu ses propres boîtes à livres. 
La toute première ! / © NZ/France 3 Bourgogne
La toute première ! / © NZ/France 3 Bourgogne

Comment sont-elle fabriquées ? 


Une équipe de l'accueil jeunes de la MJC Montchapet s'est attelée à la fabrication de onze boîtes pour quelques quartiers. Les habitants ont pu choisir parmi trois modèles différents. Les jeunes ont tout fabriqué eux-mêmes suivant les consignes des habitants. L'argent gagné par l'équipe leur a permis de financer des voyages.

D'autres quartiers ont choisi de faire fabriquer leurs boîtes par un atelier de personnes en situation de handicap de l'entreprise adaptée PROMUT. Certaines ont été recouvertes de peinture écologique de couleur ocre par les habitants eux-mêmes ou des enfants d'écoles, lors d'un atelier à Latitude 21, la maison de l'architecture et de l'environnement de l'agglomération de Dijon. 
Les habitants se sont investis du début à la fin de l'installation des boîtes, avec le concours des services techniques de la ville. 

Il a fallu déterminer les emplacements des boîtes, en tenant compte parfois des contraintes urbaines, comme la présence de secteurs sauvegardés pour lesquels l'accord de l'architecte des Bâtiments de France a été nécessaire. 

Et une première série de 22 boîtes a ainsi pu être inaugurée en septembre 2016
© NZ/France 3 Bourgogne
© NZ/France 3 Bourgogne

Vie et avenir des boîtes à livres


Le système fonctionne bien. 
Les habitants sont ravis.
Des volontaires de quartier assurent le suivi des boîtes: ils vérifient que les intempéries n'endommagent pas les livres. Ils constatent bien quelques dégradations, qui peuvent conduire au retrait de certaines boîtes, comme au square du Drapeau. Mais ce n'est pas la généralité.
Il ne reste que le pied, la boîte a été retirée suite à des dégradations. / © NZ/France 3 Bourgogne
Il ne reste que le pied, la boîte a été retirée suite à des dégradations. / © NZ/France 3 Bourgogne


Les sites les plus exposés aux incivilités sont ceux qui sont les plus isolés. Ceux qui se trouvent à proximité d'écoles ou de MJC sont préservés et le roulement de livres y est assuré. 

Et maintenant ? 

Ce système, qui repose sur le volontariat et le dynamisme des citoyens, profite à tous et rencontre peu de problèmes. Aujourd'hui Dijon compte environ 35 boîtes à livres et l'objectif, pour la fin du premier semestre 2018, c'est d'atteindre la cinquantaine de petites bibliothèques, réparties dans tous les quartiers de la ville.

Une expérience tellement réussie que les communes alentour contactent les services de la ville de Dijon pour adopter ce système chez eux.

Mieux qu'un succès de librairie, un best-seller citoyen !

Pour consulter la carte des boîtes à lire : cliquez ici





Sur le même sujet

Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent

Les + Lus