Bourgogne-Franche-Comté : la fromagerie Delin vend des briques de lait local et éthique

La fromagerie Delin se lance dans la vente de briques d'un lait acheté à une quinzaine d’éleveurs de Bourgogne-Franche-Comté, au-dessus du prix moyen national. / © Emmanuel Pinsonneaux
La fromagerie Delin se lance dans la vente de briques d'un lait acheté à une quinzaine d’éleveurs de Bourgogne-Franche-Comté, au-dessus du prix moyen national. / © Emmanuel Pinsonneaux

La fromagerie Delin se lance dans la vente de briques d'un lait produit localement. Ce lait est également éthique. Il est acheté à une quinzaine d’éleveurs de Bourgogne-Franche-Comté, au-dessus du prix moyen national.
 

Par Fatima Larbi

Depuis le 23 septembre 2019, dans certains supermarchés de la région Bourgogne-Franche-Comté, on peut acheter une brique de lait sous le label Notre lait de Bourgogne-Franche-Comté.  Cette brique de couleur bleue porte la photo de l’agriculteur qui a fourni le lait.

Ce nouveau produit est commercialisé par la société Delin, une fromagerie familiale, installée à Gilly-les-Citeaux en Côte-d’Or. Cette entreprise est surtout connue pour ses fromages notamment son Brillat Savarin ou son régal de Bourgogne.

L’initiative n’est pas sans en rappeler une autre qui a beaucoup fait parler et a bousculé les codes de consommation des produits agricoles. C’est celle de la société coopérative "C’est qui le patron ?"  dont la philosophie est : vendre des produits de qualité tout en rémunérant mieux les agriculteurs.

Notre lait de Bourgogne-Franche-Comté n’est pas commercialisé par une coopérative, mais les principes sont les mêmes.
 

♦ Un lait produit localement


Le lait vendu est produit localement par 15 éleveurs : 2 en Côte-d’Or, 4 dans le Jura, 3 dans le Doubs et 6 en Saône-et-Loire.

Sur chaque brique bleue, un éleveur a sa photo, créant ainsi un lien plus étroit avec le consommateur qui peut voir qui produit le lait qu’il va boire. Pour l’agriculteur, c’est une marque de reconnaissance. Le lait n’est pas uniquement un bien de consommation, c’est également le fruit du travail d’un éleveur.

En une semaine, 25 000 litres de lait ont été distribués dans des supermarchés de la région Bourgogne-Franche-Comté. Il s’agit d’enseignes qui ne sont pas obligées de passer par des centrales d’achat pour alimenter leurs rayons (super U, Intermarchés…). Déjà une vingtaine de magasins se sont montrés intéressés.
 
La fromagerie Delin commercialise des briques d'un lait local et éthique
 

♦ Un lait demi-écrémé et UHT


Chaque brique Notre lait de Bourgogne-Franche-Comté propose un lait demi-écrémé, UHT (ultra haute température) qui offre une conservation plus longue.

Ce choix permet à l’entreprise Delin de récupérer une partie de la matière grasse du lait pour sa principale activité, la fabrication de fromages, au lieu de l’acheter.

Quant à la haute température, l’installation d’une ligne UHT est un gros investissement. La fromagerie Delin a donc fait appel à une autre entreprise familiale, la laiterie Gerentes, installée à Aroules, en Haute-Loire qui en possède une. Le lait est transporté jusque là-bas en 4 heures et revient 2 jours plus tard en briques pour être distribué.

On ne voulait pas investir dans une ligne UHT avant de connaître les débouchés. Pour le faire, l’idéal serait de produire 50 000 litres par semaine soit 2,5 millions par an. Philippe Delin


♦ Un lait éthique et des agriculteurs mieux rémunérés.


En France, le prix moyen d’achat du lait au producteur est d’environ 330 euros les 1 000 litres.

Avant de se lancer dans la vente de lait en briques, la fromagerie Delin offrait déjà au producteur un prix plus élevé  380 à 385 euros les 1 000 litres.

Avec la mise en place de la vente du lait Notre lait de Bourgogne-Franche-Comté, elle garantit désormais à ses producteurs un prix de allant de 400 à 405 euros les 1 000 litres en fonction de la qualité (protéines et matières grasses).

Cela veut dire que l’agriculteur touche 10 à 15 centimes de plus par litre que la moyenne nationale, en échange d'un lait de qualité garanti sans OGM.
 

♦ Un lait "gagnant-gagnant" et plus festif 


Même en achetant plus cher le lait aux producteurs, la fromagerie Delin n’est pas perdante. 

En effet, elle fabrique beaucoup plus de fromages pendant les périodes de fêtes et beaucoup moins le reste du temps.

 
Jusqu'à présent, comme elle achète toute l’année la même quantité de lait aux producteurs, elle se retrouvait avec des excédents qu'elle vendait aux industriels de l’agroalimentaire, mais à perte. Le lait acheté 380 euros le millier de litre était revendu 300 euros.

Désormais elle le vend directement aux consommateurs.

Notre lait de Bourgogne-Franche-Comté est donc un produit "gagnant-gagnant", pour la fromagerie et les producteurs de lait. Il n’a plus qu’à séduire les consommateurs.

Pour cela, la fromagerie Delin veut s’associer aux sirops Védrenne, une société installée à Nuits-Saint-Georges, en Côte-d’Or, pour proposer dans les magasins des bars à lait.
Le but est de faire du lait un produit plus festif et tendance.

© Pixabay
© Pixabay


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus