CARTE. Démarrage des travaux de la LiNo à Ahuy : qu'est-ce qui va changer ?

Ce sont des travaux qui vont permettre de faire "sauter le bouchon" aux heures de pointe de la rocade Nord de Dijon (LiNo pour liaison Nord) : des bretelles de délestage vont être construites pour alléger le trafic au rond-point qui fait l'interconnection avec la commune d'Ahuy avec la M107a.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le démarrage des travaux de modification de l’échangeur d’Ahuy (échangeur n°37) de la LiNo débutera à partir du 23 janvier 2023 pour une livraison envisagée au début de l’été 2023.

2 grandes phases de travaux

Une première phase va durer 2 mois environ : elle va consister à réaliser les travaux côté Est de la route M107a. Durant cette période : deux bretelles d'accès et un demi-giratoire seront construits : la bretelle d’entrée Sud-Est, la nouvelle bretelle de sortie Nord-Est ainsi que le demi-giratoire Nord-Est positionné sur la RM107a.
Durant cette phase, l’échangeur sera totalement ouvert et permettra tous les mouvements.


Une seconde phase de deux mois verra la construction de la nouvelle bretelle d’entrée Nord-Ouest, la déconstruction du barreau inter-giratoire dans le sens des entrées sur la LiNo et la construction du demi-giratoire Nord-Ouest. La nouvelle bretelle d’entrée Sud-Est sera alors ouverte à la circulation.


Attention, durant cette phase, l’échangeur d’Ahuy ne permettra pas de rejoindre la LiNo en direction de l’Ouest :  les usagers désirant se rendre à l’Ouest de Dijon par la LiNo devront emprunter la nouvelle bretelle d’entrée Sud-Est en direction de l’Est et à faire demi-tour au giratoire de l’échangeur Pompidou (échangeur n°38 / Toison d'Or).

Un échangeur qui était incomplet

L'échangeur au niveau de la commune d'Ahuy est le point noir aux heures de pointe. Sa conception initiale est incriminée et le trafic toujours plus important depuis sa mise en service a accentué les problèmes. Jérôme Vouland, chef de service adjoint au service transport mobilité de la Dréal Bourgogne-Franche-Comté, explique en quoi les travaux d'aménagement vont permettre de fluidifier la circulation : "ça va permettre de réduire la congestion, principalement en supprimant des mouvements de 'cisaillement' : un véhicule venant de Fontaines-lès-Dijon qui veut aller sur Plombières va entrer sur le giratoire et va couper le trafic Est-Ouest, ça crée des remontées de file.
De la même manière, le trafic Ouest-Est est coupé et génère les mêmes problèmes. L'échangeur actuel est incomplet, on a une branche qui permet d'assurer tous les mouvements d'entrée/sortie depuis la LiNo, alors que dans un échangeur complet, on en a 4."

La solution retenue par la Dréal pour "faire sauter le bouchon", va consister à créer de nouveaux aménagements autour de ce rond-point. Jérôme Vouland décrit les aménagements : "on va venir créer 3 bretelles nouvelles sur cet échangeur, pour diminuer le nombre de cisaillements et améliorer la fluidité de cet échangeur. L'objectif de cet aménagement, c'était d'obtenir rapidement et à moindre coût une solution."

C'est une enveloppe de 3 millions d'euros qui permettra l'opération, elle est également inscrite au Contrat de plan État-Région 2015-2020 (prolongé jusqu'en 2022).

 

La LiNo victime de son succès

Jérôme Vouland constate que, "assez rapidement, après la mise en service, le trafic a augmenté. Entre 2014, année de la mise en service, et 2018, il y a eu une augmentation de l'ordre de 20 % sur la LiNo. L'infrastructure a rencontré son succès, le trafic a augmenté plus vite que ce qui avait été imaginé originalement. On a des trafics qui atteignent la capacité du système d'échange."

En plus de cela, il y a eu l'augmentation générale du trafic sur les réseaux routiers, qui a été constatée sur la LiNo : "Sur les dernières années, le trafic a augmenté plus légèrement, du même ordre que les augmentations générales de trafic sur les réseaux routiers."

Transfert de délégation

La gestion de la Lino et de la Rocade Est de Dijon (Voie Georges Pompidou - N274) va se faire prochainement par Dijon Métropole. C'est une conséquence de la loi 3DS (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification) de transfert des compétences de l'État vers les collectivités territoriales pour la gestion des routes et autoroutes.

Le calendrier des travaux n'est pas en lien avec ce transfert de délégation, les travaux ont été prévus bien avant la loi 3DS, comme le confirme Jérôme Vouland : "l'intention de réaliser l'aménagement est antérieure à la loi 3DS de transfert de délégation des routes auprès des collectivités. La décision ministérielle du 4 janvier donne la liste des routes transférées. Le transfert sera opéré à la Métropole de Dijon, à l'échéance du 1er janvier 2024. C'est la loi qui fixe les échéances. "