Une célébrité dijonnaise d'antan : le tueur de panthères Charles Bombonnel

Charles Bombonnel a vécu au 19e siècle. C'est dans le massif de l'Atlas, en Algérie, qu'il s'est illustré en tant que chasseur de panthères. En ce temps-là, l'animal était considéré comme un fléau qui terrorisait les populations locales. 

Comment Charles Bombonnel est devenu chasseur de panthères

Charles Bombonnel naît à Spoy, dans l'Aube. en 1816. C'est son père qui l'initie à la chasse. En 1831, il n'a que 15 ans lorsque ses deux parents meurent, l'un après l'autre, du choléra.

Recueilli par une de ses tantes, à Dijon, le jeune homme apprend le métier de libraire, mais cela ne lui plaît pas. Il a besoin de vivre au grand air et il se met en tête l'idée de partir faire fortune en Amérique.

En 1835, il s'embarque au Havre pour La Nouvelle-Orléans. Il a alors 19 ans. Il fait du commerce mais surtout il cotoie les indiens du Mississipi et apprend leurs techniques de chasse. En 1844, il revient à Dijon et se marie.
 
En Côte-d'Or, il chasse le grand gibier pour lequel il se passionne. Il est inscrit en préfecture pour plusieurs primes de loup et fait des chasses au sanglier. 

C'est lors d'un voyage à Alger, pour ses affaires, qu'il entend parler des panthères. Elles tuent des paysans dans les campagnes, des carnages sanglants qui terrorisent la population. Il est question d'organiser des battues. C'est ainsi qu'il décide de devenir chasseur de panthères.

Il faut pourtant déclarer la guerre à cette race cruelle et funeste qui vit de chair comme le tigre, et comme lui dans ses moments de disette, attaque les habitations et ne craint pas d'affronter le tumulte des villes.Une panthère affamée est redoutable à la population et fait bien des victimes avant que son sang ne rougisse le sol.


" Bombonnel le tueur de panthères, ses chasses, écrites par lui-même" 

Dans son livre, dont la première édition date de 1860, il se présente comme un spécialiste de cet animal. Il décrit et raconte, en 13 chapitres, ses aventures en Algérie.

Ce livre a été réédité 18 fois jusqu'en 1924. La renommée de Charles Bombonnel a été telle qu'il a inspiré l'écrivain Alphonse Daudet pour son livre "Tartarin de Tarascon".
 

Pendant la guerre de 1870, contre les Prussiens, Charles-Bombonnel a combattu sous l'uniforme des francs-tireurs. 
 

Décédé en 1890 à Dijon, il a été inhumé au cimetière des Péjoces.  Sa tombe fait partie de celles que l'on remarque. Charles-Bombonnel est représenté grandeur nature, en costume de Saint-Hubert (costume de chasse), un coutelas au côté et tenant une lance.

En 1931, suite à des travaux d'extension dans le quartier du drapeau, la ville de Dijon qui avait 32 nouvelles rues à baptiser, a donné à l'une d'entre elle le nom de Charles Bombonnel. 

Portrait: Caroline Jouret - Gabriel Talon
Montage : Philippe Sabatier
Intervenants : 
Jean-Louis Ponnavoy : auteur du livre "Dijon au hasard de ses rues"
Cécile Lelong : archiviste ( Archives municipales de Dijon)