Consommation : les épiceries en vrac prennent de l'ampleur

Les épiceries en vrac sont plébiscitées par les consommateurs / © FTV
Les épiceries en vrac sont plébiscitées par les consommateurs / © FTV

"Zéro déchet", "économie circulaire", des actions qui visent à diminuer les déchets. Et parmi les tendances fortes du moment, les épiceries en vrac prennent de l'essor. Au-delà du phénomène de mode, une prise de conscience des consommateurs.

Par F.L.

On trouve de tout... ou presque !
La mode des épiceries en vrac a pris il y a quelques années, mais se bornait à la distribution de produits alimentaires quasi-exclusivement.
Peu à peu, d'autres produits ont fait leur apparition dans les rayons : produits d'entretien, savon, cosmétiques...
Tout est disponible, à condition d'apporter son contenant !
La vente en vrac nécessite d'apporter son sac, bocal ou sa boîte, pour ne payer que la quantité dont on a besoin.
Actuellement, un consommateur sur 3 déclare acheter des produits en vrac.

Associer convictions écologiques et activité professionnelle
Deux jeunes créatrices d'entreprise, Ludivine Checura-Rojas, et Julie Collin, ont créé l'épicerie "Au gramme près".
Cette enseigne propose plus de 800 références, et propose des produits locaux, et, dans la mesure du possible, des produits bio.
Le déclic, pour Ludivine, a commencé par la salle de bains : selon elle, les produits utilisés ne sont pas forcément sains, et sont même agressifs. Surtout c'est le conditionnement de ces produits et tous les emballages qui l'ont dirigée vers le vrac. 

Avant, on vendait en vrac !
Le vrac n'est pas une invention récente. Avant les années 1970, les épiceries et détaillants étaient le quotidien des français.
L'avènement des supermarchés et du libre-service va profondément changer la donne par la suite.
Une épicerie en 1969 / © INA
Une épicerie en 1969 / © INA

Un mode de consomation maintenant, face à la grande distribution
Et les enseignes de vente en vrac ont décider de s'associer pour plus de force, face aux réseaux de grande distribution.
Dès 2016, le "Réseau vrac" s'est créé, et il compte aujourd'hui 1200 adhérents et 200 épiceries.

De même, des entrepreneurs sont très conscients du potentiel de ce nouveau marché. 
En effet, le réseau "Day by Day" est le seul réseau franchisé de France. 
La marque a été créée en 2013, et comporte aujourd'hui 55 magasins.
Le vrac ne représenterait que un pour cent des ventes de produits de grande consommation, mais le marché a généré 850 millions d'euros en 2018, contre 500 millions en 2017. Le secteur est en plein essor, une croissance de l'ordre de 50%
Selon Didier Onraita, président et co-fondateur de la franchise "Day by day",  "le marché croit de 50 % par an, toute la distribution s'y met, on commence à être interrogés sur du vrac dans les boulangeries, dans des bistrots..."

La vente en vrac est indéniablement plébiscitée, mais n'en est qu'à ses débuts. De là, il demeure encore la question de savoir s'il ne s'agit que d'un phénomène de mode, ou bien d'une prise de conscience bien plus profonde des consommateurs.

Le reportage de Sylvain Bouillot et Isabelle Rivierre
Intervenants :
  • Mathilde, cliente assidue
  • Ludivine Checura-Rojas, co-fondatrice épicerie "Au gramme près" Dijon
  • Julie Collin, co-fondatrice épicerie « Au gramme près » Dijon
  • Fanny Preney, ambassadrice Bourgogne du "Réseau Vrac"
  • Didier Onraita, président et co-fondateur de la franchise "Day by Day"
Consommation : les épiceries en vrac prennent de l'ampleur




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus