Coronavirus Covid-19 : l'hôpital de Dijon ouvre un nouveau service

Le service est constitué dans un premier temps de dix lits.
Le service est constitué dans un premier temps de dix lits.

L'épidémie de Covid-19 progresse en France. À Dijon, le CHU se prépare et a même ouvert un nouveau service pour prendre en charge les patients potentiellement touchés par le coronavirus.

Par M. F. avec Valentin Chatelier

 Le CHU de Dijon se prépare à l'arrivée de nouveaux patients atteints par le Covid-19. Le personnel hospitalier a accepté de filmer pour nous quelques images du tout nouveau service dédié au coronavirus qui a été mis en place au sein de l'établissement. Il compte dix places à partir de ce vendredi, puis treize autres si besoin. Les patients y restent quelques jours, en attendant de savoir s'ils peuvent rentrer chez eux, ou au contraire partir en réanimation.
 
Coronavirus Covid-19 : l'hôpital de Dijon ouvre un nouveau service

Ces nouvelles places rassurent le responsable de l'unité. "À l'heure actuelle, on a vraiment des capacités qui sont toujours supérieures au nombre de lits réels occupés par les patients, détaille Bernard Bonnotte, coordinateur de l'unité de diagnostic rapide du CHU Dijon Bourgogne. Donc pour l'instant, il n'y a pas trop de stress au CHU de Dijon, l'épidémie est bien contenue."

Pour l'instant, 23 patients atteints du Covid-19 sont en réanimation et l'hôpital peut en accueillir 62 au maximum. L'hôpital pourra-t-il faire face à un afflux de patients ? Tout dépendra de l'évolution de l'épidémie, mais la direction se veut rassurante.
 

En face du CHU, un laboratoire est mobilisé depuis plusieurs semaines. Il réalise des tests très sécurisés, très encadrés, que nous n'avons pas pu approcher. Actuellement, 70% des tests concernent le Covid-19 et les résultats sont déterminants pour la gestion de l'épidémie.

"S'il s'agit de patients atteints d'autre chose que du coronavirus, la prise en charge n'est pas du tout la même [...] Donc c'est très important d'avoir un diagnostic très rapide pour avoir cette très bonne prise en charge clinique", précise Alexis de Rougemont, chef de service du laboratoire de virologie du CHU Dijon Bourgogne.

Tous les professionnels de santé l'assurent : si le confinement est bien respecté, les hôpitaux seront moins débordés et pourront mieux gérer la crise.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus