Côte-d’Or : 90% des routes départementales vont repasser à 90 km/h annonce François Sauvadet

François Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte-d'Or / © MAXPPP/ LIONEL VADAM
François Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte-d'Or / © MAXPPP/ LIONEL VADAM

Les opposants à  la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires sont ravis. Le Premier ministre a ouvert la voie à un assouplissement. Le conseil départemental de Côte-d’Or annonce un audit du réseau routier départemental pour "adapter la vitesse à la typologie des routes".
 

Par B.L.

J'ai envie de dire "enfin" !


"Si les présidents de conseils départementaux souhaitent prendre leurs responsabilités, je n'y vois aucun inconvénient", a déclaré le Premier ministre jeudi 16 mai 2019.
Edouard Philippe fixe tout de même une condition : le pouvoir des présidents de départements doit être "systématiquement assorti de mesures" garantissant "le plus haut niveau de sécurité routière possible".

"Ma première réaction est un soulagement ! J'ai envie de dire "enfin", réagit le président du conseil départemental de Côte-d'Or, qui était un des principaux opposants à la la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

"Cela fait plus d'un an qu'en tant que président du groupe Droite, Centre et Indépendants à l'Assemblée des Départements de France, j'ai alerté le Premier ministre sur l'aberration que représentait une généralisation des 80 km/h sur les quelque 400.000 kilomètres du réseau routier secondaire. Je lui ai maintes fois rappelé que les présidents de département, qui gèrent au quotidien les routes départementales, connaissent parfaitement leur réseau", ajoute François Sauvadet.
 



"Je prends régulièrement des centaines d'arrêtés pour limiter la vitesse"



"Pour ma part, je gère près de 5 800 kilomètres de routes départementales et je prends régulièrement des centaines d'arrêtés pour limiter la vitesse, parfois très en deçà des 80 km/h, pour l'adapter au réseau et aux conditions de circulation", dit encore François Sauvadet.

"Avec le préfet et les maires concernés, je vais travailler à un audit du réseau routier départemental, de façon à pouvoir faire du cas par cas et adapter la vitesse à la typologie des routes. D'ores et déjà, je peux dire qu'environ 90% du réseau pourront repasser à 90 km/h.

Cela permettra notamment de revenir sur les situations incompréhensibles relevées sur certaines routes, l'exemple le plus emblématique étant la route Dijon-Beaune, 36 km et 42 changements de vitesse", conclut le président du conseil départemental de Côte-d'Or.
 
Reportage de Marianne Mas, Sophie Guillaumin, Remedios Sanchez-Pascual.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus